2 roquettes de Gaza amerrissent près d’Ashdod ; Tsahal riposte contre le Hamas
Rechercher

2 roquettes de Gaza amerrissent près d’Ashdod ; Tsahal riposte contre le Hamas

L'armée affirme que les tirs n'ont pas activé les sirènes et qu'il n'y a eu ni blessés ni dégâts ; l'aviation israélienne a bombardé les sites de creusement de tunnels du Hamas

Des roquettes tirées depuis la bande de Gaza vers Israël, le 13 novembre 2019. (Crédit : Anas Baba/AFP)
Des roquettes tirées depuis la bande de Gaza vers Israël, le 13 novembre 2019. (Crédit : Anas Baba/AFP)

Les groupes terroristes palestiniens à Gaza ont tiré deux roquettes sur la ville d’Ashdod, dans le sud d’Israël, lundi matin à l’aube. Ces roquettes se sont posées en mer, au large de la ville, selon l’armée.

Les projectiles n’ont pas activé les sirènes d’alarmes et n’ont fait ni blessés ni dégâts, selon l’armée israélienne.

En représailles, l’aviation israélienne a annoncé avoir bombardé plusieurs emplacements où le groupe terroriste palestinien du Hamas creuse des tunnels souterrains, dans le sud de la bande de Gaza.

Bien que l’on ignore quel groupe terroriste de la bande de Gaza a tiré les roquettes, l’armée israélienne tient pour responsable le groupe terroriste du Hamas, qui dirige de facto l’enclave palestinienne.

Les tirs de roquettes surviennent après une période de calme relatif à la frontière de Gaza.

Fin décembre, le Hamas et d’autres groupes terroristes de Gaza ont organisé un exercice militaire commun au cours duquel plusieurs roquettes ont été tirées vers la mer, dans le but d’envoyer un « message clair à l’ennemi sioniste ».

Un exercice militaire du Hamas et d’autres groupes terroristes palestiniens armés sur une plage de la ville de Gaza le 29 décembre 2020. (Crédit
: MOHAMMED ABED / AFP)

La veille de l’exercice, les Palestiniens ont tenté de tirer un projectile sur Israël, mais celui-ci n’a pas franchi la frontière de Gaza.

Cela s’est produit deux jours après que deux roquettes tirées de Gaza ont frappé des terrains vagues le long de la côte – l’une près d’Ashdod et l’autre sur la plage de Palmachim, au sud de Tel-Aviv – ne causant aucun dégât important ni aucun blessé.

Les soldats ont tenté d’intercepter les roquettes tirées vers la plage de Palmachim, en activant le système de défense aérienne du Dôme de Fer, mais n’ont pas réussi à les abattre. Des fragments d’un missile intercepteur du Dôme de fer ont atterri dans la ville voisine de Bat Yam, causant des dommages mineurs.

Ces tirs de roquettes ont eu lieu quelques jours après le premier anniversaire de l’assassinat du commandant du Jihad islamique palestinien Baha Abu al-Ata.

Le Hamas dirige la bande de Gaza depuis 2007, date à laquelle il a expulsé son rival, le Fatah, à la suite d’une lutte sanglante pour le contrôle de l’enclave côtière. Israël a mené trois grandes campagnes contre des groupes terroristes dans la bande de Gaza depuis que le Hamas a pris le contrôle de la zone, ainsi que des dizaines de petits échanges de tirs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...