Israël en guerre - Jour 192

Rechercher

3 ans de prison pour un soldat ayant accidentellement tué un camarade 

Le soldat Binyamin Fentaye sera officiellement condamné le 30 août dans le cadre d'une négociation de peine pour l'homicide par imprudence du caporal Baruch Kabarta

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le caporal Baruch Kabarta, tué par une décharge accidentelle dans une base militaire près de Jérusalem le 3 janvier 2022. (Crédit : Armée israélienne)
Le caporal Baruch Kabarta, tué par une décharge accidentelle dans une base militaire près de Jérusalem le 3 janvier 2022. (Crédit : Armée israélienne)

Un soldat a été reconnu coupable lundi d’homicide par imprudence pour le meurtre d’un camarade sur une base militaire, à la périphérie de Jérusalem-Est, plus tôt cette année. Il sera condamné à trois ans de prison dans le cadre d’une négociation de peine.

Tsahal affirme que le soldat de la police militaire, le soldat Binyamin Fentaye, est entré dans une pièce de la base d’Anatot dans la nuit du 2 au 3 janvier, a pris une arme qui n’était pas la sienne et a « effectué diverses actions » qui l’ont amené à ouvrir le feu, tuant le caporal Baruch Kabarta.

Kabarta, 19 ans, originaire de la ville de Petah Tikvah, servait dans le bataillon Erez de la police militaire, dans la même compagnie que la sergente Noa Lazar, qui a été abattue lors d’une attaque à un poste de contrôle à Jérusalem-Est en octobre 2022.

Fentaye est également accusé d’obstruction à la justice après avoir tenté de dissuader un autre soldat de fournir des détails sur la fusillade.

Suite à un processus de médiation entre les procureurs et l’équipe de défense du soldat, Fentaye a avoué l’accusation d’homicide par imprudence, et les parties ont demandé qu’il soit condamné à trois ans de prison, selon Tsahal.

En outre, le soldat sera condamné à une peine avec sursis et à verser une compensation à la famille de Kabarta, ce qui a déjà été fait dans le cadre du processus de médiation.

Les procureurs ont déclaré au tribunal militaire que la peine convenue était « plus sévère » par rapport à des cas similaires de décès dus à des tirs accidentels et qu’elle « reflétait la sévérité avec laquelle le tribunal considérait l’affaire et visait à prévenir d’autres désastres de ce type ».

Le tribunal prononcera officiellement sa sentence le 30 août.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.