Israël en guerre - Jour 144

Rechercher

Un soldat accusé d’homicide par imprudence pour le meurtre d’un camarade en janvier

Le caporal Baruch Kabarta a été abattu à la suite d'une décharge accidentelle présumée d'une arme ; le suspect est également accusé d'obstruction à la justice

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le caporal Baruch Kabarta, tué par une décharge accidentelle dans une base militaire près de Jérusalem le 3 janvier 2022. (Crédit : Armée israélienne)
Le caporal Baruch Kabarta, tué par une décharge accidentelle dans une base militaire près de Jérusalem le 3 janvier 2022. (Crédit : Armée israélienne)

Un soldat a été inculpé lundi d’homicide par imprudence pour le meurtre d’un camarade sur une base militaire près de Jérusalem au début de l’année.

L’armée israélienne a déclaré que le soldat de la police militaire, classé simple soldat, « a effectué une action avec son arme » qui a entraîné la mort du caporal Baruch Kabarta dans la nuit du 2 janvier.

Dans l’acte d’accusation, le soldat a également été accusé d’obstruction à la justice après avoir tenté de dissuader un autre soldat de fournir des détails sur la fusillade.

Le suspect, qui a été arrêté peu après l’incident, restera en détention jusqu’au 1er mai au moins pendant le procès en cours. Les procureurs et l’équipe de défense du soldat entameront une procédure de médiation au cours des prochaines semaines.

Kabarta a été abattu à la suite d’une décharge accidentelle présumée d’une arme sur la base d’Anatot, à la périphérie de Jérusalem-Est, vers minuit, dans la nuit du 2 au 3 janvier.

Son décès a été prononcé sur place après des efforts de réanimation.

Kabarta, 19 ans, originaire de la ville de Petah Tikvah, servait dans le bataillon Erez de la police militaire, dans la même compagnie que la sergente Noa Lazar, qui a été abattue lors d’une attaque à un poste de contrôle à Jérusalem-Est en octobre 2022.

Il a été enterré dans un cimetière militaire de sa ville natale.

Le chef de la direction du personnel de Tsahal, le général de division Yaniv Asor, a ordonné la création d’un groupe d’experts chargé d’enquêter sur les circonstances de l’incident. Asor a nommé le colonel Yaron Simsolo, commandant de la 646e brigade de parachutistes, pour diriger l’enquête.

Le groupe d’experts n’a pas encore publié ses conclusions.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.