3 Israéliens soupçonnés de préparer des attentats arrêtés
Rechercher

3 Israéliens soupçonnés de préparer des attentats arrêtés

Les trois hommes avaient prévu de cacher des armes pour commettre des attentats en Israël en les faisant passer de Cisjordanie vers Israël par un tunnel

Menaces perpétrées de l’autre côté de la frontière dans une vidéo diffusée par un Etat islamique affilié au plateau du Golan syrien le 3 septembre 2016. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Menaces perpétrées de l’autre côté de la frontière dans une vidéo diffusée par un Etat islamique affilié au plateau du Golan syrien le 3 septembre 2016. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Le Shin Bet a annoncé jeudi l’arrestation de trois Arabes israéliens soupçonnés d’avoir préparé des attentats en s’inspirant de l’idéologie du groupe extrémiste Etat islamique (EI).

Les trois suspects âgés de 20, 26 et 32 ans, et habitants de la ville arabe israélienne de Taybeh (centre), ont été arrêtés courant septembre alors qu’ils projetaient d’incendier un stade où devait être donné un concert à l’occasion de la fête musulmane du Sacrifice, a indiqué le Shin Bet dans un communiqué.

« Les suspects étaient inspirés par l’idéologie de Daech (acronyme arabe de l’EI) et ont voulu empêcher ce concert, contraire à leurs yeux aux valeurs morales et aux principes de la religion selon le (groupe) Etat islamique », précisent les services de sécurité intérieure.

Un des suspects, Amir Jabara, 20 ans, avait été entendu par la police israélienne après avoir été expulsé de Turquie alors qu’il tentait de se rendre en Syrie. Un autre suspect avait prévu de se rendre en Syrie en paramoteur à partir d’Israël.

Un Arabe israélien avait rejoint les rangs du groupe EI par ce moyen en octobre 2015.

Selon le Shin Bet, les trois hommes avaient prévu de cacher des armes pour commettre des attentats en Israël en les faisant passer de Cisjordanie vers Israël par un tunnel.

L’EI n’a jusqu’ici revendiqué aucune attaque en Israël mais le Shin Bet estime que la menace existe.

Plusieurs Arabes israéliens accusés de liens avec l’EI ont été arrêtés dans le nord d’Israël et une cinquantaine d’Arabes israéliens se battraient actuellement dans les rangs de l’EI en Syrie et en Irak, selon les services de renseignement israéliens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...