75 ans après le bombardement par son pays, un Allemand dirige le British Museum
Rechercher

75 ans après le bombardement par son pays, un Allemand dirige le British Museum

L’historien de l’art Hartwig Fischer deviendra le premier étranger en 150 ans nommé à la direction de la prestigieuse institution culturelle

Le nouveau directeur du British Museum, l'Allemand Hartwig Fischer (Crédit : capture d'écran YouTube)
Le nouveau directeur du British Museum, l'Allemand Hartwig Fischer (Crédit : capture d'écran YouTube)

Lundi, le British Museum de Londres accueillera son premier directeur non anglais en 150 ans : l’Allemand Hartwig Fischer, historien de l’art.

Fischer, 53 ans, était précédemment directeur de la collection d’art nationale de Dresdes, célèbre dans le monde entier.

Il a déclaré qu’il était « intimidé » par la nomination mais « très impatient » de gérer « l’une des institutions cruciales de la société moderne, promouvoir la connaissance, la compréhension et la citoyenneté mondiale. »

Comme souligné par le Daily Mail, la nomination de Fischer est aussi remarquable en raison du moment où elle est annoncée : juste avant le 75e anniversaire des dernières attaques dévastatrices du Blitz allemand pendant la Seconde Guerre mondiale – l’une de celles qui a causé les plus grands dommages au British Museum lui-même.

Hall du British Museum (Crédit : Wikimedia Commons/Eric Pouhier CC BY-SA)
Hall du British Museum (Crédit : Wikimedia Commons/Eric Pouhier CC BY-SA)

L’attaque du 10 mai 1941 a compris presque 600 sorties, pendant lesquelles plus de 700 tonnes d’explosifs ont été larguées sur la ville.

Le raid a tué presque 1 500 personnes et endommagé des milliers de maisons, la Chambre du Parlement et les bâtiments du musée.

Des pompiers combattent les flammes à Londres pendant le Blitz allemand de la Seconde Guerre Mondiale. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Des pompiers combattent les flammes à Londres pendant le Blitz allemand de la Seconde Guerre Mondiale. (Crédit : capture d’écran YouTube)

Fischer succèdera à Neil MacGregor, qui a dirigé le musée ces 13 dernières années et a été crédité d’avoir grandement augmenté sa popularité et sa pertinence pour les visiteurs modernes.

MacGregor a déclaré que la nomination de Fischer était « le choix parfait ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...