Israël en guerre - Jour 191

Rechercher

À Ichilov, les 2 femmes gravement blessées lors de l’attentat de Tel Aviv témoignent

Saba Gavriyot a fait une fausse couche suite aux blessures subies lors de l'attaque à la véhicule-bélier ; la 2e femme, aussi gravement blessée, n'a aucun souvenir de l'attentat

Saba Gavriyot, 31 ans, gravement blessée lors de l'attaque à la voiture-bélier à Tel Aviv le 4 juillet 2023, et ayant fait une fausse couche à la suite de ses blessures, à l'hôpital Ichilov, à Tel Aviv, le 10 juillet 2023. (Capture d'écran provenant de d'une vidéo de l'hôpital Ichilov publiée par Walla ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Saba Gavriyot, 31 ans, gravement blessée lors de l'attaque à la voiture-bélier à Tel Aviv le 4 juillet 2023, et ayant fait une fausse couche à la suite de ses blessures, à l'hôpital Ichilov, à Tel Aviv, le 10 juillet 2023. (Capture d'écran provenant de d'une vidéo de l'hôpital Ichilov publiée par Walla ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Deux femmes qui ont été gravement blessées dans un attentat terroriste à Tel Aviv la semaine dernière ont témoigné depuis leur lit à l’hôpital Ichilov lundi, dans une vidéo diffusée aux médias israéliens par le centre hospitalier.

Les deux femmes, dont l’une était enceinte et qui a perdu son enfant en raison de ses blessures, faisaient partie des sept personnes blessées mardi dernier lorsqu’un terroriste a percuté les passants circulant sur la piste cyclable avant de descendre de son véhicule pour poignarder d’autres victimes.

Un civil armé présent sur les lieux a abattu l’assaillant.

Luttant pour retenir ses larmes, Saba Gavriyot, une femme de 31 ans qui a fait une fausse couche à la suite de ses blessures, a déclaré que depuis qu’elle avait repris conscience plus tôt cette semaine, c’est « très difficile ».

« J’ai compris que j’avais perdu mon bébé. C’est très dur », a-t-elle dit. Le site d’actualités Walla a rapporté que Gavriyot avait suivi des traitements de fertilité pendant deux ans avant de pouvoir tomber enceinte.

La deuxième femme également grièvement blessée, identifiée comme Ricki Sheinfeld, 48 ans, a déclaré n’avoir aucun souvenir de l’attaque.

Sheinfeld a raconté qu’elle attendait à un arrêt de bus pour se rentre au travail lorsque l’assaillant palestinien a foncé avec son camion sur les personnes présentes sur le trottoir rue Pinchas Rosen, au nord de Tel Aviv, puis qu’il est sorti de son véhicule pour poignarder d’autres personnes.

La police et les services de secours sur les lieux d’un attentat terroriste à la voiture-belier, dans le nord de Tel Aviv, le 4 juin 2023. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Des images de vidéosurveillance ont montré le moment où le terroriste a percuté les piétons à l’arrêt de bus. Quelques instants plus tard, on le voit sortir du véhicule et se précipiter pour poignarder des passants et des personnes assises à l’extérieur d’un café à proximité.

Sheinfeld, mère de jumeaux de 12 ans, a déclaré avoir subi de graves blessures au cou et une fracture de la hanche, et que son rétablissement sera long ; elle aura moins six mois de rééducation. Elle a également indiqué qu’elle avait perdu sa sœur huit mois avant l’attaque.

« Tout le monde me dit que je suis forte, et je suis censée être forte. J’ai promis à ma sœur que je prendrais soin de mes parents et de sa famille ainsi que de la mienne. Je dois être forte », a-t-elle déclaré depuis son lit d’hôpital.

L’hôpital Ichilov a annoncé dimanche que les deux femmes étaient désormais « hors de danger » et que leur état était stable.

L’agence de sécurité intérieure du Shin Bet a identifié le terroriste comme étant Abed al-Wahab Khalaila, 20 ans, originaire de la ville cisjordanienne d’as-Samu, dans le sud de la Cisjordanie, près de Hébron. L’agence a déclaré qu’il n’avait pas de permis d’entrée en Israël.

L’attaque a eu lieu alors que l’armée israélienne menait une opération anti-terroriste à Jénine, ville bastion du terrorisme palestinien en Cisjordanie.

Les tensions entre Israéliens et Palestiniens sont vives dans toute la Cisjordanie depuis un an et demi, l’armée israélienne menant des opérations antiterroristes quasi-quotidiennes en Cisjordanie suite à plusieurs attentats terroristes palestiniens particulièrement meurtriers.

Depuis le début de l’année, les attentats terroristes en Israël et en Cisjordanie ont fait 26 morts et plusieurs blessés graves.

Selon un décompte du Times of Israel, 152 Palestiniens de Cisjordanie ont été tués au cours de cette période – la plupart lors d’affrontements avec des soldats, mais certains dans des circonstances plus douteuses qui font l’objet d’une enquête par Tsahal.

Emanuel Fabian a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.