Israël en guerre - Jour 199

Rechercher

Témoignage de l’homme qui a abattu le terroriste de Tel Aviv

"Je me suis dit que Dieu fasse feu, ou je suis mort", a confié Kobi Yekutiel, le civil armé présent sur les lieux de l'attentat qui a abattu le terroriste de 20 ans

Kobi Yekutiel, qui a abattu le terroriste lors d'une attaque à la voiture-bélier et au couteau à Tel Aviv, s'adressant à la chaine publique israélienne Kan, le 4 juillet 2023. (Crédit : Capture d'écran vidéo ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Kobi Yekutiel, qui a abattu le terroriste lors d'une attaque à la voiture-bélier et au couteau à Tel Aviv, s'adressant à la chaine publique israélienne Kan, le 4 juillet 2023. (Crédit : Capture d'écran vidéo ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Kobi Yekutiel, l’homme qui a abattu le terroriste à Tel Aviv mardi, a expliqué à la chaîne publique israélienne Kan qu’il a d’abord cru à un accident lorsque la voiture de l’assaillant a percuté un arrêt de bus.

Au moins sept personnes ont été blessées, dont trois grièvement incluant une femme enceinte qui a perdu son bébé, dans l’attaque terroriste à la voiture-bélier survenue à Tel Aviv, sur une piste cyclable rue Pinkhas Rosen située à Ramat HaHayal, alors que l’armée poursuivait son opération anti-terroriste à Jénine, ville bastion du terrorisme palestinien en Cisjordanie.

Yekutiel était sur sa mobilette lorsqu’il a entendu « une grosse détonation » derrière lui.

« J’ai pensé qu’il s’agissait d’un accident de voiture, puis je l’ai vu sortir [du véhicule] armé d’un couteau – quelqu’un d’énorme, de grand, une personne vraiment effrayante – et poignarder la première personne qu’il a rencontrée près de la voiture. J’ai pensé qu’il s’agissait d’une bagarre entre conducteurs. »

C’est alors que le terroriste « a lâché sa victime et s’est mis à courir vers d’autres personnes pour les poignarder ». Yekutiel dit n’avoir éprouvé aucune hésitation à ce moment-là.

« J’ai sorti mon arme, il m’a vu. Il a commencé à courir vers moi. Il y avait un autre homme âgé non loin de moi. J’ai reculé de quelques pas pour charger mon arme. Quand il s’est approché de moi, j’ai tiré. Il ne s’est pas effondré. Il a continué à essayer de poignarder l’homme qui était près de moi… je lui ai alors tiré dessus à nouveau, puis il s’est assis et je l’ai abattu avec deux balles supplémentaires. »

Yekutiel a raconté qu’il n’a cessé de trembler.

« Je me suis dit que Dieu fasse feu, ou je suis mort. »

Dans un communiqué, l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet a identifié le terroriste palestinien comme étant Abed al-Wahab, 20 ans, de la ville d’as-Samu, dans le sud de la Cisjordanie, près de Hébron.

Le Shin Bet a déclaré que le terroriste palestinien n’avait pas de permis d’entrée en Israël, contrairement à ce que la presse avait rapporté, et qu’il n’avait commis aucune infraction à la sécurité auparavant.

La scène d’un attentat à la voiture-bélier, à Tel Aviv, le 4 juillet 2023. (Crédit : United Hatzalah)

Pour le groupe terroriste palestinien du Hamas, à la tête de la Bande de Gaza, il s’agissait d’une « première réponse aux crimes de l’occupation à Jénine ». Le Hamas a également indiqué que le terroriste était membre de sa faction, mais n’a pas revendiqué pour autant l’attaque.

Dans sa déclaration, le Hamas s’est engagé à « poursuivre, intensifier et diversifier » ses attaques.

Les Palestiniens ont partagé des photos en ligne qui montreraient l’attaquant.

Israël a lancé une opération de grande envergure lundi matin pour réprimer le foyer de terrorisme dans la ville. Un certain nombre d’attaques contre des Israéliens ces dernières années ont été menées par des Palestiniens de la région, et les observateurs disent que l’Autorité palestinienne (AP)  n’a que très peu de contrôle sur le terrain.

Tsahal a déclaré que l’opération avait commencé peu après 1h du matin lundi, avec une série de frappes aériennes contre plusieurs cibles dans la ville, dont une salle de guerre commune partagée par divers groupes armés de la ville.

Au moment du retrait des troupes israéliennes, un soldat a été tué. Tsahal a déclaré que le sergent David Yehuda Yitzhak de l’unité commando d’élite Egoz, a été pris en charge sur les lieux du tir, avant d’être transporté dans un hôpital en Israël, où son décès a été prononcé. Le porte-parole de l’armée, le contre-amiral Daniel Hagari, a déclaré que le sergent a été pris pour cible alors qu’il assurait la sécurité du début du retrait de l’armée de Jénine. Yitzhak, 23 ans, originaire de l’implantation de Beit El en Cisjordanie, devrait être enterré au cimetière militaire du mont Herzl à Jérusalem mercredi après-midi.

Tout au long de l’opération, les troupes ont localisé et démoli au moins huit sites de stockage d’armes, six laboratoires d’explosifs contenant des centaines d’engins amorcés, trois salles de guerre utilisées par les tireurs palestiniens pour observer les forces israéliennes, ainsi que d’autres « infrastructures terroristes ». L’armée israélienne a déclaré avoir également saisi 24 fusils d’assaut, 8 armes de poing et des dizaines de balles.

L’armée israélienne déployant des gaz lacrymogènes lors d’une importante opération antiterroriste dans la ville cisjordanienne de Jénine, le 3 juillet 2023. (Crédit : Flash90)

Les troupes ont également effectué une vingtaine de frappes de drones contre diverses cibles dans le camp de réfugiés.

Le nord de la Cisjordanie, et en particulier la ville de Jénine et ses environs, est depuis longtemps considéré par Tsahal comme un foyer du terrorisme, mis en évidence par une série d’attentats au début de 2022, dont beaucoup ont été perpétrés par des habitants provenant de la région.

Selon Tsahal, quelque 50 fusillades ont été menées par des habitants de la région depuis l’année dernière, et 19 Palestiniens recherchés se sont enfuis à Jénine pour se cacher des forces israéliennes.

Les tensions entre Israéliens et Palestiniens sont vives dans toute la Cisjordanie depuis un an et demi, l’armée israélienne menant des opérations antiterroristes quasi-quotidiennes en Cisjordanie suite à plusieurs attentats terroristes palestiniens particulièrement meurtriers.

Depuis le début de l’année, les attentats terroristes en Israël et en Cisjordanie ont fait 25 morts et plusieurs blessés graves.

Selon le Times of Israel, 147 Palestiniens de Cisjordanie ont été tués au cours de cette période – la plupart lors d’affrontements avec des soldats, mais certains dans des circonstances plus douteuses qui font l’objet d’une enquête par Tsahal.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.