Rechercher

A voir : Quand Hitler était un nom juif populaire à New York

En 1933, plus de 30 familles de la ville portaient le nom de famille de l’homme qui est devenu le leader de l’Allemagne nazie

JTA – « Herr Adolf Hitler d’Allemagne aurait été extrêmement surpris s’il avait osé entrer dans la maison strictement kosher de Mme Rose Hitler, une jolie jeune femme juive, femme au foyer, qui vit au 233 E. de la 92ème rue, au cœur de Brooklyn, à Brownsville ».

C’est ainsi que débute un article surprenant du JTA datant du mois de juin 1933 intitulé « Embrassez la Mezuzah – et rencontrez les Hitler de Brownsville ». C’est un instantané d’un moment où Hitler était un nom de famille reconnaissable, si non de manière ironique, dans la ville de New York. Selon Rose Hitler, plus de 30 familles à travers la ville ont porté le nom de l’homme qui est devenu le chancelier de l’Allemagne cette année et l’un des pires monstres de l’histoire.

L’article du JTA de l’époque contient quelques erreurs : la famille de Rose épelait en réalité son nom de famille « Hittler », et le nom de son mari était Frank, et non Fred, selon leur acte de mariage. (Nous avons corrigé l’erreur et redonné à Frank Hittler son nom propre dans notre vidéo ci-dessus.)

Mais l’article était précis sur le malaise croissant des New-Yorkais appelé Hitler ou Hittler. Vivant dans ce qui était un quartier très juif à l’époque, les enfants de Rose et de Frank ont commencé à avoir des problèmes à l’école. Herbert, âgé de 9 ans à l’époque, s’est constamment retrouvé mêlé à des bagarres. Les amis de Rita, quatre ans, l’ont traitée de nazie.

Rita, une fille vivace, a ses grands yeux bruns qui se remplissent de larmes chaque fois que ses camarades de jeux la taquinent et la traitent de nazi. « Je ne suis pas une ‘Nazzy’ », se défend Rita. « Je suis juive ».

Ses amis lui répondent en chœur : « Rita’s Nazzy, Rita’s Nazzy ! » [« Rita est nazie, Rita est nazie ! »]

Rose a admis qu’elle avait été surprise par cette affaire.

« Mon beau-père, qu’il repose en paix, disait quand il vivait qu’il n’avait jamais entendu parler d’un Hitler qui n’était pas juif », a-t-elle expliqué. « Regardez mon beau-frère, Louis Hitler, qui vit sur Pulaski Street. Regardez tous les autres Hitler de New York ».

Regardez notre vidéo pour savoir comment la famille a géré son problème découlant du nom d’Hitler.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...