Allemagne : enquête sur des « albums à colorier » xénophobes diffusés par l’AfD
Rechercher

Allemagne : enquête sur des « albums à colorier » xénophobes diffusés par l’AfD

Le parti a dénoncé dans ces enquêtes des "attaques contre les libertés artistiques et satiriques" ; il s'agit d'un album "d'art avec des croquis satiriques sur l'état du pays"

Une casquette aux couleurs du parti d'extrême-droite allemande Alternative pour l'Allemagne, ou AfD, (Crédit : Monika Skolimowska/dpa via AP, file)
Une casquette aux couleurs du parti d'extrême-droite allemande Alternative pour l'Allemagne, ou AfD, (Crédit : Monika Skolimowska/dpa via AP, file)

Des personnes armées sous un drapeau turc, des femmes noires coiffées d’un os : une enquête a été ouverte sur des « albums à colorier » que le parti d’extrême droite AfD a distribués en Allemagne, a annoncé mercredi la police.

Ces albums ont été distribués lors d’un rassemblement organisé par le groupe de Rhénanie du Nord-Westphalie de l’Alternative pour l’Allemagne (AfD) dans la ville de Krefeld.

L’album contient des dessins à colorier montrant des personnages armés portant des coiffes traditionnelles turques et arborant des drapeaux de Turquie. Un autre dessin représente les initiales de la région, « NRW », en train de bouillir dans une marmite. Un troisième montre des femmes de couleur, coiffées d’un os, rappelant ainsi l’imagerie coloniale d’il y a plus d’un siècle. Des femmes entièrement voilées dans une piscine apparaissent sur un autre dessin, avec le message « On va nettoyer tout ça ».

La police de la région a annoncé sur Twitter l’ouverture d’une enquête. Le parlement régional veut aussi enquêter pour déterminer si ces albums ont été financés grâce à des fonds régionaux.

La faction régionale de l’AfD a de son côté dénoncé dans ces enquêtes des « attaques contre les libertés artistiques et satiriques ». Il s’agit d’un album « d’art avec des croquis satiriques sur l’état du pays », s’est-elle défendue.

Le chef de la faction, Markus Wagner, n’a cependant pas caché sa satisfaction : « Nous avons marqué des points. L’art ne doit pas seulement venir de la gauche. »

Créé en 2013, ce parti d’extrême droite chamboule depuis le paysage politique allemand, en particulier en ex-RDA. Il a fait son entrée au parlement pour la première fois en 2017.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...