Israël en guerre - Jour 146

Rechercher

Antonio Guterres a visionné le film des massacres du Hamas

"Nous verrons maintenant si ses déclarations publiques changent et s’il comprend vraiment la mission d’Israël d’éradiquer ce mal de la surface de la terre et de ramener les otages chez eux", a déclaré Gilad Erdan

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, regarde des images compilées par Tsahal de l'attaque du Hamas du 7 octobre, le 18 décembre 2023. (Crédit : Douzième chaîne)
Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, regarde des images compilées par Tsahal de l'attaque du Hamas du 7 octobre, le 18 décembre 2023. (Crédit : Douzième chaîne)

L’ambassadeur israélien auprès de l’ONU, Gilad Erdan, a confirmé mercredi une information selon laquelle le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a regardé le film de 47 minutes de Tsahal sur les atrocités du Hamas, projeté dans le cadre de la campagne de soutien international menée par Jérusalem.

Erdan a déclaré que Guterres a décrit les images qu’il a visionnées comme « l’humanité dans sa pire forme ».

« Nous verrons maintenant si ses déclarations publiques changent et s’il comprend vraiment la mission d’Israël d’éradiquer ce mal de la surface de la terre et de ramener les otages chez eux », a-t-il écrit.

« Si l’ONU s’en tenait à ses principes fondateurs, nous aurions entendu cela dès le premier jour de la guerre. »

Le secrétaire-général des Nations unies n’a fait aucun commentaire.

Guterres a fait l’objet de vives critiques après avoir déclaré que l’attaque du Hamas « ne s’était pas produite hors de tout contexte », semblant ainsi justifier les massacres du 7 octobre.

La semaine dernière, le secrétaire-général des Nations unies a rencontré des familles d’otages, qui ont dénoncé l’inaction des instances internationales pour faire libérer leurs proches.

Des manifestants défilent devant les Nations unies à New York au nom des otages détenus à Gaza par les terroristes du Hamas, le 7 novembre 2023. (Crédit : Sarah Rosen)

Les médias israéliens avaient décrit la réunion comme tendue, des proches des otages, principalement des adolescents et des jeunes adultes, faisant pression sur le chef de l’ONU pour qu’il fasse bien plus pour assurer le retour des personnes enlevées, et le critiquant pour ses commentaires considérés comme justifiant les attaques du Hamas du 7 octobre et pour le fait qu’il ne se soit pas rendu en Israël depuis le début de la guerre.

Selon la Douzième chaîne, Yeela David, dont le frère Eviatar est détenu à Gaza, avait déclaré à Guterres : « Si vous voulez la paix, c’est bien, mais vous ne pouvez pas dire quelque chose qui justifie le massacre… Regardez-moi dans les yeux. Vous devez venir dans les kibboutzim et sur le lieu de la fête [Supernova], visiter Israël et voir ce que nos proches ont enduré. C’est ce que fait un vrai leader. »

D’autres partageaient des sentiments similaires.

Hadar Cohen, 19 ans, dont le frère jumeau Nimrod est retenu en captivité à Gaza, a présenté au secrétaire général une assiette de riz et une pita, pour illustrer les maigres portions de nourriture que les otages libérés ont dit avoir reçues.

Lors de cette rencontre, Guterres a affirmé qu’il avait fait des démarches pour visiter Israël, mais qu’il n’avait pas reçu de réponse du gouvernement israélien. Il a déclaré qu’il mettait néanmoins tout en œuvre, avec ses moyens, pour obtenir leur libération, et que cela devait se faire le plus rapidement possible.

Guterres a déclaré aux familles qu’il exprimait sa « pleine solidarité » avec elles, qualifiant leur enlèvement de « crime terrible », mais a déclaré qu’il n’avait malheureusement pas le pouvoir de rendre leurs proches.

 

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.