‘Après 27 siècles d’exil’, 102 Indiens Bnei Menashe reviennent en Israël
Rechercher

‘Après 27 siècles d’exil’, 102 Indiens Bnei Menashe reviennent en Israël

Les membres de la tribu perdue, qui arriveront mardi et jeudi, rejoindront leur communauté à Nazareth Illit

Des membres de la communauté juive  “Bnei Menashe” à Aizawl,  capitale du Mizoram en Inde, le 12 février 2017 (Crédit : Shavei Israel)
Des membres de la communauté juive “Bnei Menashe” à Aizawl, capitale du Mizoram en Inde, le 12 février 2017 (Crédit : Shavei Israel)

JTA — Cent deux membres de la communauté juive indienne, des descendants de l’une des tribus perdues d’Israël, vont s’installer en Israël cette semaine.

Les immigrants, qui viennent de l’état indien de Mizoram, dans le nord-est du pays – qui est le deuxième foyer de concentration de la communauté Bnei Menashe, telle qu’on l’appelle – arriveront en Israël mardi et jeudi.

Cette initiative a été facilitée par Shavei Israel, une organisation à but non-lucratif qui cherche à restaurer une connexion entre les Juifs « égarés » et « cachés » et l’état juif.

C’est la première fois depuis trois ans que des membres de la communauté Bnei Menashe de Mizoram s’établissent en Israël, selon Shavei Israel.

« Après 27 siècles d’exil, cette tribu perdue d’Israël revient vraiment sur sa terre », a expliqué le fondateur de Shavei Israel, Michael Freund.

« Mais nous ne connaîtrons aucun repos avant que les Bnei Menashe qui se trouvent encore en Inde puissent, eux aussi, faire leur alyah », a-t-il ajouté.

Environ 3 000 membres de la communauté Bnei Menashe ont immigré en Israël ces dernières années. Il sont encore 7 000 en Inde.

Les nouveaux arrivants prévoient de vivre dans la ville de Nazareth Illit, où se sont déjà installés d’autres membres de la communauté.

Freund, auteur conservateur et ancien conseiller du Premier ministre Benjamin Netanyahu, a indiqué que son organisation espérait faire venir d’Inde plus de 700 Juifs cette année.

Au mois de décembre, des milliers de membres issus de la communauté Bnei Menashe se sont rassemblés, comme ils le font chaque année, pour fêter Hanoukka dans la ville de Churachandpur, dans l’état de Manipur, situé au nord-est du pays.

Parmi ceux qui font leur alyah cette semaine, il y a Mizmor Sharon et ses deux enfants. L’époux de Sharon est décédé il y a deux semaines des suites d’un cancer, avant qu’il n’ait pu effectuer le voyage.

« Mes enfants et moi avons le coeur brisé. Mon mari, leur père, n’a pas suffisamment vécu pour voir son rêve de l’alyah devenir réalité », a déclaré Sharon.

« Mais nous sommes très excités de faire ce voyage et de rendre hommage à ce qu’il était en construisant notre nouvelle vie ici. Je suis sûr qu’il sera avec nous dans l’esprit à chaque pas que nous ferons sur la terre sacrée d’Israël », s’exclame-t-elle.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...