Après de vives réactions, les Juifs de Staten Island retirent le érouv
Rechercher

Après de vives réactions, les Juifs de Staten Island retirent le érouv

Les résidents du quartier avaient placé des panneaux manifestant leur opposition à l'arrivée de Juifs ultra-orthodoxes et la clôture symbolique installée sans permission

Un tube en PVC fixé à un pylône de téléphone dans la ville d'Upper Saddle River, dans le New Jersery, pour former un érouv, un clôture symbolique, permettant de porter dans l'espace public pendant Shabbat. (Crédit : Ben Sales via JTA)
Un tube en PVC fixé à un pylône de téléphone dans la ville d'Upper Saddle River, dans le New Jersery, pour former un érouv, un clôture symbolique, permettant de porter dans l'espace public pendant Shabbat. (Crédit : Ben Sales via JTA)

JTA — Un érouv, une clôture symbolique utilisée par les Juifs pratiquants, a été retirée d’un quartier de Staten Island.

Le érouv avait été installé sur des pylônes autour du quartier par un groupe de riverains juifs hassidiques. Ils l’auraient retiré après que d’autres résidents ont placé des panneaux sur leurs pelouses exprimant leur opposition à l’arrivéee de Juifs religieux dans leur quartier. Les résidents n’avaient pas obtenu l’autorisation nécessaire de la part de Con Ed, Verizzon, ni de la part du Département des Transports, a rapporté le site Spectrum News.

Sur les panneaux de pelouses, créés par la Westerleigh Improvement Society, on pouvait lire : « Westerleigh Strong. We’re Not Selling » (Westerleigh est fort. Nous ne vendons pas). Ils s’agirait d’un message à l’attention des Juifs hassidiques de Brooklyn qui chercheraient à s’installer dans le quartier, a indiqué le site The Advance.

Les résidents orthodoxes ont soumis les documents nécessaires au conseil municipal pour rétablir le érouv.

La Westerleigh Improvement Society a déclaré dans un communiqué qu’elle était « reconnaissante que la majeure partie du érouv ait été retirée, parce qu’il a été installé sans les autorisations requises, et n’était pas conforme aux normes ni aux détails établis… Nous voudrions attirer l’attention sur le fait que nous avons une communauté florissante que nous adorons, composés d’individus de toutes origines ethniques et religieuses et nous appelons nos nouveaux voisins à s’intégrer et attendons d’eux et insistons pour qu’ils se plient aux mêmes lois et protocoles. A ce jour, cela n’a pas été le cas. »

Les récentes réunions de la société comprenaient des cris « antisémites », a rapporté The Advance, citant plusieurs sources anonymes.

Un érouv permet aux Juifs respectant le Shabbat de transporter des objets, de porter des enfants ou de pousser une poussette en dehors de leur propriété privée. Sans cela, les parents de jeunes enfants sont confinés chez eux pendant Shabbat.

Jeudi, la façade de la synagogue Habad de Staten Island a été taguée des mots « Synagogue of Satan ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...