Après l’attentat, Netanyahu jure que le « méprisable meurtrier » sera attrapé
Rechercher

Après l’attentat, Netanyahu jure que le « méprisable meurtrier » sera attrapé

Le président Rivlin a déploré les vies assassinées au parc industriel israélo-palestinien, disant que l'attaque a également ciblé la "possibilité de la coexistence"

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu lors de la réunion hebdomadaire au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 7 octobre 2018 (Crédit :  / AFP PHOTO / POOL / ABIR SULTAN
Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu lors de la réunion hebdomadaire au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 7 octobre 2018 (Crédit : / AFP PHOTO / POOL / ABIR SULTAN

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré dimanche que le « meurtrier méprisable » qui a commis un attentat terroriste dans une zone industrielle de Cisjordanie dans la matinée, tuant deux Israéliens et en blessant un troisième, serait amené devant la justice.

« C’est un attentat terroriste très grave au cours duquel deux Israéliens ont été brutalement assassinés », a-t-il déclaré lors de l’ouverture de la réunion du cabinet. « Les forces de sécurité poursuivent ce méprisable meurtrier et je suis sûr qu’il sera attrapé et traduit devant la justice ».

Netanyahu a également transmis ses condoléances aux familles des personnes décédées et ses vœux de prompt rétablissement à la femme blessée.

Le ministre de la Défense Avigdor Liberman a également commenté l’importante chasse à l’homme déclenchée pour retrouver le terroriste, disant que « ce n’est qu’une question de temps avant que nous le retrouvions ».

Les entreprises du parc industriel Barkan, situé à proximité de la ville-implantation d’Ariel, emploient environ 8 000 personnes, dont la moitié approximativement sont des Israéliens et l’autre des Palestiniens.

Peu avant 8 heures du matin, le suspect, un Palestinien originaire du nord de la Cisjordanie et âgé de 23 ans, est entré dans une usine où il travaillait dans le parc industriel Barkan, situé à proximité de l’implantation d’Ariel, armé d’un fusil artisanal de type Carlo, selon le porte-parole de l’armée, le lieutenant-colonel Jonathan Conricus.

Les forces de sécurité israéliennes sur la scène d’une fusillade au parc industriel Barkan, en Cisjordanie, le 7 octobre 2018 (Crédit : Flash90)

Une fois à l’intérieur, il a ouvert le feu sur un homme et une femme d’une trentaine d’années et il a blessé une troisième victime de 54 ans, une femme, à l’estomac. Cette dernière a été modérément blessée et elle a été prise en charge dans un hôpital voisin. Les médecins ont affirmé que ses jours n’étaient pas en danger.

Le suspect a alors pris la fuite, encore armé de son fusil.

Le président Reuven Rivlin a également déploré ces vies interrompues ainsi que le coût plus important d’un attentat survenu dans un lieu où Israéliens et Palestiniens vivent côte à côte.

« Je suis choqué et attristé par cette attaque terroriste terrible survenue ce matin dans la zone industrielle de Barkan. Nos cœurs sont aux côtés des familles de ceux qui ont été tués et nos prières aux côtés des blessés ».

« Cela n’a pas été seulement une attaque contre des innocents qui allaient gagner leur vie mais cela a été également une attaque sur cette possibilité de coexistence pacifique entre Israéliens et Palestiniens », a-t-il dit.

Rivlin a également appelé les dirigeants palestiniens à condamner l’attentat et à aider à la capture du terroriste et de ses éventuels complices.

« Nous ne connaîtrons pas de répit avant que chacun d’entre eux ne soit traduit en justice », a noté le président.

Le président Reuven Rivlin prend la parole lors d’une conférence à Lod le 4 mars 2018. (Avi Dishi / Flash90)

Le ministre de l’Education a pour sa part déclaré qu’il devait y avoir une « tolérance zéro » face à toutes les formes de terrorisme.

« La politique israélienne contre le terrorisme doit être celle d’une tolérance zéro sur tous les fronts. Tolérance zéro face aux infiltrations quotidiennes sur la frontière avec Gaza, tolérance zéro face aux cerfs-volants incendiaires lancés en Israël quotidiennement, tolérance zéro pour les manifestations de terrorisme. Nous devons restaurer la dissuasion israélienne », a-t-il commenté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...