Après un hiver meurtrier, 146 millions de NIS pour la prévention des inondations
Rechercher

Après un hiver meurtrier, 146 millions de NIS pour la prévention des inondations

Cette décision fait suite aux inondations qui ont fait 7 morts cet hiver ; pour les experts, le changement climatique diminuera les pluies mais augmentera les averses extrêmes

Un camion militaire évacue des citoyens israéliens sur une route inondée dans la ville du nord d'Israël de Nahariya lors d'une journée orageuse d'hiver, le 8 janvier 2020. Photo par Meir Vaknin/Flash90
Un camion militaire évacue des citoyens israéliens sur une route inondée dans la ville du nord d'Israël de Nahariya lors d'une journée orageuse d'hiver, le 8 janvier 2020. Photo par Meir Vaknin/Flash90

Après les inondations mortelles de l’hiver dernier, qui ont fait sept morts, et alors que les scientifiques prévoient des précipitations plus extrêmes en raison du changement climatique, le ministère de l’Agriculture a annoncé lundi qu’il allait investir 146 millions de NIS (36,5 millions d’euros) pour améliorer les infrastructures de drainage dans tout le pays.

Sur cette somme, 96 millions de NIS (24 millions d’euros) seront mis à disposition pendant l’année en cours pour des travaux d’infrastructure.

Les villes qui devraient recevoir une partie de l’argent sont Nahariya, Haïfa, Krayot et Nof HaGalil (anciennement Nazareth Illit) dans le nord, Yavne dans le centre d’Israël, Eilat et Ofakim dans le sud, et la capitale, Jérusalem.

Le ministère a déclaré dans un communiqué de presse que les événements de l’hiver dernier ont contribué à persuader le ministère des Finances que des fonds étaient nécessaires pour la prévention des inondations.

Une voiture circule sur une route inondée dans la ville de Nahariya dans le nrd d’Israël lors d’une journée orageuse hivernale, le 8 janvier 2020. (Meir Vaknin/Flash90)

Parmi les victimes se trouve Moti Ben Shabbat, 38 ans, de Nahariya, qui a été emporté par les eaux alors qu’il tentait de sauver les passagers d’une voiture qui s’était renversée lors d’une pluie torrentielle.

Dans le sud de Tel Aviv, Dean Yaakov Shoshani et Stav Harari, tous deux âgés de 25 ans, ont été noyés dans l’ascenseur du sous-sol d’un immeuble résidentiel.

Dean Yaakov Shoshani, à gauche, et Stav Harari, morts dans un ascenseur inondé à Tel Aviv, le 4 janvier 2020. (Crédit : Facebook/Instagram)

Sept projets seront entièrement financés et 61 autres seront subventionnés à hauteur de 60 à 90 %, la priorité étant accordée aux villes les plus pauvres de la périphérie.

Les mesures anti-inondations comprennent la création de réservoirs pour absorber l’eau des rivières qui ont débordé et le ruissellement des routes et autres surfaces où la pluie ne peut être absorbée par le sol.

Parmi les initiatives en cours, citons la construction de réservoirs autour de Nahariya afin de prélever les eaux excédentaires de la rivière Gaaton, qui traverse le centre-ville en direction de la mer Méditerranée ; l’élargissement d’un réservoir de captage à Haïfa afin d’absorber davantage d’eaux de crue de la rivière Kishon et donc de mieux protéger la zone de la baie de Haïfa ; et la construction de canaux d’eau à la périphérie d’Eilat pour protéger la ville des inondations de la rivière Arava et du Jourdain.

Une voiture emportée dans les inondations du ruisseau Dalia, dans le nord d’Israël, le 5 janvier 2020, retrouvée le 6 janvier à côté du corps du conducteur. (Police israélienne)

Le ministère a demandé aux autorités de drainage de faire des efforts « extraordinaires » pour utiliser les budgets afin de mettre en place des mesures anti-inondation le plus rapidement possible.

Les pluies dans le nord d’Israël ont battu un record de 51 ans en deux semaines au cours de l’hiver dernier, avec plus de 400 millimètres de pluie qui ont frappé l’ouest et la Haute Galilée et ont coûté la vie à Ali Agbaria, 47 ans, Omri Abu-Janb, 15 ans, et Majd Qassem Suad, 27 ans, en plus de celle de Ben Shabbat.

Dans la ville de Binyamina, Eran Herrnstadt, 71 ans, a été retrouvé mort après que sa voiture se soit retrouvée prise dans une inondation.

Les scientifiques avertissent que le changement climatique entraînera une diminution des pluies en Israël, mais des précipitations plus extrêmes provoquant des inondations.

Le ministère de l’Agriculture est responsable de la mise en œuvre de la loi sur le drainage et la prévention des inondations par l’intermédiaire de l’Office des eaux.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...