Rechercher

Après une annulation, le Premier ministre ukrainien juif sera en Israël en mai

La venue de Groysman doit marquer la fin des tensions après l’annulation d’un voyage à la suite du soutien ukrainien à une résolution des Nations unies contre les implantations

Volodymyr Groysman, Premier ministre ukrainien, pendant une session du parlement  à Kiev, le 13 avril 2016. (Crédit : Genya Savilov/AFP)
Volodymyr Groysman, Premier ministre ukrainien, pendant une session du parlement à Kiev, le 13 avril 2016. (Crédit : Genya Savilov/AFP)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu rencontrera son homologue ukrainien lors d’une visite en Israël en mai, après l’annulation de sa précédente visite en signe de protestation au soutien de Kiev à une résolution du Conseil de sécurité des Nations unies contre les implantations israéliennes, a annoncé dimanche le ministère des Affaires étrangères.

Volodymyr Groysman, qui est devenu le premier Premier ministre juif d’Ukraine l’année dernière, arrivera pour une visite de deux jours en Israël le 14 mai, ce qui devrait marquer la fin formelle des tensions entre Jérusalem et Kiev.

Le Premier ministre ukrainien devait à l’origine venir en Israël pour une visite de deux jours en décembre, qui devait inclure des rencontres avec Netahyahu, le président Reuven Rivlin et d’autres responsables.

Pourtant, après que l’Ukraine a voté, en décembre dernier, en faveur de la résolution 2334 du Conseil de sécurité des Nations unies, qui considère que les implantations israéliennes n’ont « aucun fondement en droit » et constituent « une violation flagrante du droit international », Jérusalem a retiré l’invitation de Groysman afin de protester contre le soutien de Kiev à la résolution qu’Israël a qualifiée d’ « honteuse ».

A la suite de l’annulation de la visite de Groysman, l’Ukraine a réagi à l’affront en convoquant l’ambassadeur d’Israël, Eli Belotserkovsky, au ministère des Affaires étrangères de Kiev pour une remontrance.

Pourtant, un appel téléphonique en février entre Netanyahu et le président ukrainien Petro Porochenko a effectivement mis fin aux tensions entre Jérusalem et Kiev, le communiqué du bureau du Premier ministre déclarant à l’époque que « les deux dirigeants se sont mis d’accord pour reprendre leurs efforts afin de renforcer davantage l’amitié entre Israël et l’Ukraine ».

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant une session plénière de la Knesset en l'honneur de la visite du président ukrainien Petro Porochenko (à droite) à Jérusalem, le 23 décembre 2015. (Crédit : Flash90/Hadas Parush)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu pendant une session plénière de la Knesset en l’honneur de la visite du président ukrainien Petro Porochenko (à droite) à Jérusalem, le 23 décembre 2015. (Crédit : Flash90/Hadas Parush)

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...