Aramco : Paris va envoyer des experts pour participer aux enquêtes
Rechercher

Aramco : Paris va envoyer des experts pour participer aux enquêtes

Emmanuel Macron a assuré au prince Mohammed ben Salmane mardi "la solidarité de la France avec l’Arabie saoudite et sa population face à ces attaques"

Le président français Emmanuel Macron  durant son discours à l'Assemblée générale annuelle de l'ONU au siège des Nations unies, de New York, le 25 septembre 2018 (Crédit : AFP PHOTO / Ludovic MARIN
Le président français Emmanuel Macron durant son discours à l'Assemblée générale annuelle de l'ONU au siège des Nations unies, de New York, le 25 septembre 2018 (Crédit : AFP PHOTO / Ludovic MARIN

Le président Emmanuel Macron a confirmé au prince héritier d’Arabie saoudite Mohammed ben Salman que la France allait envoyer des experts pour participer aux enquêtes sur les attaques contre des installations pétrolières saoudiennes, a indiqué l’Élysée mercredi.

Le chef de l’État français, qui s’est entretenu avec Mohammed ben Salmane mardi, « a fermement condamné les attaques ayant visé des sites pétroliers à Abqaiq et Khurais », selon un communiqué.

Il l’a assuré de « la solidarité de la France avec l’Arabie saoudite et sa population face à ces attaques et (a) réaffirmé l’engagement de la France en faveur de la sécurité de l’Arabie saoudite et de la stabilité de la région ».

« En réponse à la demande des autorités saoudiennes », il « a confirmé au Prince héritier l’envoi en Arabie saoudite d’experts français pour participer aux enquêtes destinées à faire toute la lumière sur l’origine et les modalités des attaques du 14 septembre », est-il précisé.

Samedi, les rebelles Houthis du Yémen ont revendiqué des attaques de drones visant l’usine d’Abqaiq, la plus grande au monde pour le traitement de pétrole, et le champ pétrolier de Khurais – deux sites dans l’est de l’Arabie saoudite -, provoquant la réduction de la production saoudienne de 5,7 millions de barils par jour, soit 6 % de la production mondiale.

Les cours du pétrole ont flambé dans la foulée lundi, avant de se replier mardi soir après des déclarations du ministre saoudien de l’Energie assurant que la production pétrolière de son pays serait rétablie fin septembre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...