Attenta à Sarona : Eli Ben-Dahan fustige les propos du maire de Tel Aviv
Rechercher

Attenta à Sarona : Eli Ben-Dahan fustige les propos du maire de Tel Aviv

Ron Huldai a lié l'attentat aux implantations ; Steinitz : la condamnation d’Abbas est "presque une bénédiction pour le terrorisme"

Eli Ben Dahan sur les lieux d'une attaque au couteau devant les quartiers généraux de l'armée dans le centre de Tel Aviv, le 8 octobre 2015. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Eli Ben Dahan sur les lieux d'une attaque au couteau devant les quartiers généraux de l'armée dans le centre de Tel Aviv, le 8 octobre 2015. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Le ministre adjoint de la Défense Eli Ben-Dahan s’en est pris au maire de Tel Aviv Ron Huldai en déclarant qu’il était « délirant », en réaction à une remarque de ce dernier disant que la terreur continuerait aussi longtemps qu’il y aurait des implantations en Cisjordanie.

« J’ai entendu le maire de Tel-Aviv expliquer que nous souffrons de la terreur parce que nous n’avons pas atteint la paix avec les Palestiniens. Cette affirmation est folle. Il est temps que nous, droitistes, disions aux gauchistes qu’ils sont délirants », a soutenu Ben-Dahan, du parti HaBayit HaYehudi, cet après-midi.

Plus tôt dans la journée, Huldai, longtemps affilié au Parti travailliste, a affirmé à la radio militaire que la seule façon de mettre fin à la terreur de manière concluante était de parvenir à la paix.

« Vous ne pouvez pas continuer à maintenir des personnes dans un état d’occupation et penser qu’ils seront convaincus que tout va bien », a-t-il dit des Palestiniens.

Le ministre de l'Énergie Yuval Steinitz pendant une session de la Knesset le 7 septembre 2015 (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)
Le ministre de l’Énergie Yuval Steinitz pendant une session de la Knesset le 7 septembre 2015 (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

Le ministre de l’Énergie, Yuval Steinitz, a dénoncé le rejet par le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, de l’attentat de la nuit dernière.

« Cette condamnation est presque une bénédiction pour la terreur », a affirmé Steinitz sur la Deuxième chaîne. « Toute personne qui ne peut pas qualifier la terreur de ‘terreur’ et l’assassinat d’ ‘assassinat’ ferait mieux de ne rien dénoncer du tout. Au lieu de dénonciations ridicules comme celle-ci, qui sont une insulte à notre intelligence, [Abbas] devrait cesser d’enseigner, y compris dans ses propres écoles, qu’il est bon de tuer des Juifs ».

Plus tôt aujourd’hui, le bureau d’Abbas a déclaré au Times of Israel que « la présidence a rejeté à plusieurs reprises toutes les opérations contre les civils de tout parti, quelle qu’en soit la justification. La réalisation d’une paix juste, et la création d’un climat positif, sont ce qui va conduire à la diminution de la tension et de la violence dans la région », poursuivait le communiqué.

Le communiqué du bureau d’Abbas déclarait que « pour parvenir à une paix juste, tout le monde doit s’abstenir d’actes qui augmenterait la tension et le recours à la violence ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...