Attentat à Tel-Aviv : la justice française saisie d’un tweet félicitant les terroristes
Rechercher

Attentat à Tel-Aviv : la justice française saisie d’un tweet félicitant les terroristes

Jeudi après-midi, le compte @AyaRamadan93 était toujours actif ; Gilles Clavreul dénonce l'apologie du terrorisme

Logo de Twitter, dessiné par Shawn Campbell (Crédit : CC BY Shawn Campbell/Flickr)
Logo de Twitter, dessiné par Shawn Campbell (Crédit : CC BY Shawn Campbell/Flickr)

Un haut fonctionnaire français a annoncé jeudi avoir saisi la justice d’un tweet, attribué à une militante propalestinienne, ayant félicité les deux terroristes de l’attentat de Tel-Aviv mercredi soir.

Sur le compte Twitter « @AyaRamadan93 », un tweet dont des internautes ont réalisé des captures avant sa suppression a adressé un « bravo » aux deux Palestiniens – arrêtés depuis – ayant semé la terreur dans un quartier animé, tuant quatre Israéliens et en blessant cinq.

Ce compte renvoie à Aya Ramadan, militante du Parti des indigènes de la République (PIR), un mouvement qui se veut anti-colonialiste mais est très critiqué, à gauche comme à droite, pour des positions jugées communautaristes, anti-Israël et racialistes.

Ce message saluant une « opération de résistance » comportait une photo montrant les deux jeunes hommes avec un large sourire.

Le délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme (Dilcra) Gilles Clavreul, dans une lettre au procureur de la République de Bobigny (nord de Paris) transmise à l’AFP, indique que ce message « s’apparente clairement à une apologie d’une action terroriste ».

« Ces propos ont fait l’objet de signalements auprès de Twitter en vue de la suppression du compte », selon le Dilcra.

Jeudi après-midi, le compte @AyaRamadan93 était toujours actif.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...