Israël en guerre - Jour 282

Rechercher

Attentat contre l’AMIA en 1994: La justice US inculpe de « terrorisme » un chef du Hezbollah

Samuel Salman El Reda est accusé depuis des décennies d'avoir conduit des opérations terroristes au nom de l'organisation islamique jihadiste Hezbollah

Un homme marchant sur les décombres après l'explosion d'une bombe à l’Argentine Israelite Mutual Association (AMIA) à Buenos Aires, en Argentine, le 18 juillet 1994. (Crédit : Ali Burafi/AFP)
Un homme marchant sur les décombres après l'explosion d'une bombe à l’Argentine Israelite Mutual Association (AMIA) à Buenos Aires, en Argentine, le 18 juillet 1994. (Crédit : Ali Burafi/AFP)

La justice américaine a annoncé mercredi des poursuites contre un Libano-Colombien du groupe Hezbollah accusé d’avoir pris part à des actes « terroristes » en Amérique du Sud, en Asie et au Liban et d’être mêlé à un attentat anti-juifs en Argentine en 1994.

Samuel Salman El Reda, connu également sous l’alias « Salman Raouf Salman », a été inculpé – en son absence car il est au Liban – de « terrorisme », selon un communiqué du procureur fédéral de New York, Damian Williams, avec le ministre américain adjoint de la Justice Matthew Olsen et des chefs des polices fédérale (FBI) et de New York (NYPD).

A la fois Colombien et Libanais, « Samuel Salman El Reda est accusé depuis des décennies d’avoir conduit des opérations terroristes au nom de l’organisation islamique jihadiste Hezbollah, dont l’attentat à la bombe de Buenos Aires en 1994 qui a massacré 85 victimes innocentes », s’est insurgé M. Williams.

Cet attentat contre l’Association mutuelle israélite argentine (Amia) du 18 juillet 1994 à Buenos Aires a été le pire de l’histoire de l’Argentine et le deuxième perpétré contre la plus importante communauté juive d’Amérique latine, après celui de 1992 contre l’ambassade d’Israël (29 morts et 200 blessés) à Buenos Aires.

En 2006, des procureurs argentins ont accusé le Hezbollah pro-iranien d’avoir perpétré l’attentat contre l’Amia et des responsables iraniens de l’avoir commandité, ce que Téhéran nie.

L’affaire n’a toujours pas été élucidée.

En juin, la justice argentine a réclamé un mandat d’arrêt international contre quatre Libanais – dont deux porteurs de passeports du Paraguay – soupçonnés d’avoir participé « à titre secondaire » à l’attentat contre l’Amia, dont M. El Reda, selon Buenos Aires.

Outre cette attaque il y a près de 30 ans, la justice américaine accuse M. El Reda d’avoir « participé à des opérations terroristes pour le Hezbollah en Amérique du Sud, en Asie et au Liban ».

Pour les autorités américaines, le « Hezbollah est une organisation islamique chiite basée au Liban avec des composantes politiques, sociales et terroristes » et Washington soupçonne depuis longtemps qu’elle soit implantée en Amérique du Sud, dans la région de la triple frontière entre Argentine, Brésil et Paraguay, trois pays où résident de nombreux habitants d’origine libanaise.

En novembre, la police du Brésil a arrêté trois individus dans le cadre d’une enquête sur des préparatifs d’attentats « terroristes » dans le pays orchestrés, selon Israël, par le Hezbollah.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.