Avec le retour du terrorisme en Israël, l’envoyé de l’ONU appelle à la retenue
Rechercher

Avec le retour du terrorisme en Israël, l’envoyé de l’ONU appelle à la retenue

Mladenov affirme que les deux parties "doivent prendre des mesures pour faire revenir le calme" ; Herzog critique Netanyahu et Liberman

Nickolay Mladenov (Crédit : CC BY-SA 4.0)
Nickolay Mladenov (Crédit : CC BY-SA 4.0)

L’envoyé spécial de l’ONU au Moyen Orient a condamné lundi la nouvelle vague d’attaques palestiniennes contre les forces de sécurité et les civils israéliens, et a appelé les deux parties à restaurer le calme relatif de ces dernières semaines.

Le coordinateur spécial pour la paix au Moyen Orient, Nickolay Mladenov, a déclaré qu’il ne pouvait y avoir aucune justification à cette violence.

« Je suis perturbé par cette nouvelle violence la semaine dernière, a déclaré Mladenov. Je réitère la position des Nations unies, il ne peut exister aucune justification au terrorisme et à la violence. »

Mladenov a interpellé les deux parties afin qu’elles maintiennent le calme avant le nouvel an juif, qui a lieu dans deux semaines et marquera le début d’une période de fêtes religieuses.

« J’en appelle aux autorités des deux parties pour prendre les mesures nécessaires pour préserver le calme et éviter une escalade de violence, particulièrement pendant la période d’importantes fêtes juives qui arrive. »

Les neuf attaques ayant eu lieu depuis vendredi (sept attaques à l’arme blanche, une la à voiture bélier et des jets de pierres) ont pris beaucoup d’Israéliens par surprise, alors que la violence qui avait marqué 2015 et le début de 2016 semblait avoir diminuée ces derniers mois, laissant craindre que les attaques quasi quotidiennes ne reprennent.

Soldats israéliens sur les lieux d'une attaque au couteau à Hébron, en Cisjordanie, le 17 septembre 2016. (Crédit : Wisam Hashlamoun/Flash90)
Soldats israéliens sur les lieux d’une attaque au couteau à Hébron, en Cisjordanie, le 17 septembre 2016. (Crédit : Wisam Hashlamoun/Flash90)

« [La fête de l’Aïd al-Adha] et le mois de septembre sont toujours des périodes plus enclines à des pics de violence palestinienne », a indiqué un responsable militaire, parlant sous anonymat, samedi dernier.

« La motivation et l’inspiration pour perpétrer des attaques contre des Israéliens sont toujours aussi présentes », a affirmé ce responsable.

Le leader de l'opposition, Isaac Herzog, le 28 mars 2016 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
Le leader de l’opposition, Isaac Herzog, le 28 mars 2016 (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Parallèlement, le chef de l’opposition Isaac Herzog a critiqué dimanche le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Avigdor Liberman pour leur gestion de cette vague de violence, les tenant pour personnellement responsables de la sécurité des citoyens israéliens.

« Cette intifada prouve que Liberman et Netanyahu ne savent pas comment gérer le terrorisme », a affirmé Herzog selon le site d’actualité Ynet. « Israël n’est plus en sécurité, et est attaqué nuit et jour avec des couteaux, des cocktails Molotov et des jets de pierres mortels. Le duo Netanyahu – Liberman s’est effondré et les citoyens israéliens en payent le prix. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...