Israël en guerre - Jour 260

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Avraham Hankin, 38 ans : Officier du Yamam et père de quatre enfants

Tué en combattant le Hamas, au carrefour de Shaar HaNegev, le 7 octobre 2023

Avraham Hankin, tué lors d'une bataille contre le Hamas à la jonction de Shaar Hanegev le 7 octobre 2023. (Crédit : Autorisation)
Avraham Hankin, tué lors d'une bataille contre le Hamas à la jonction de Shaar Hanegev le 7 octobre 2023. (Crédit : Autorisation)

Le commissaire Avraham Hankin, 38 ans, membre de l’unité antiterroriste de la police de Yamam à Jérusalem, a été tué le 7 octobre alors qu’il luttait contre l’assaut barbare et sadique du groupe terroriste palestinien du Hamas sur le sud d’Israël.

Selon un site web créé à sa mémoire, Avraham a été appelé avec Yamam sur les lignes de front le 7 octobre, et ils ont été parmi les premières forces de renfort à arriver à la jonction de Shaar HaNegev, située juste à l’extérieur de Sderot. Avraham a été tué lorsque les troupes sont tombées dans une embuscade tendue par des terroristes du Hamas au carrefour.

Il a été enterré sur le mont Herzl à Jérusalem le 10 octobre. Il laisse derrière lui ses quatre enfants, Eitan, Talia, Yael et Gili, qui vivent avec son ex-femme Rebecca, ses parents, Yaffa et Chaïm, et ses sœurs Rachel et Miriam et son frère Moshe.

Avraham a grandi à Jérusalem et s’est installé plus tard dans l’implantation d’Alon, en Cisjordanie. Il a grandi dans les écoles du mouvement Habad Loubavitch de Jérusalem et a étudié à Ateret Cohanim dans la Vieille Ville.

Pendant son service militaire obligatoire, il a servi dans la Brigade des Parachutistes.

En 2008, il a rejoint la police israélienne et a servi dans l’unité antiterroriste Yamam pendant plus de quinze ans, jusqu’à ce qu’il soit tué au combat.

Son cousin, Dekel Ushpiz, a écrit sur Facebook qu’Avraham « était une source d’inspiration pour moi, mon cher cousin. Je croyais de tout cœur que tu étais invincible, que les horreurs et les dangers s’éloigneraient par ton simple toucher ».

Ushpiz a remercié Avraham pour « les conseils, les sourires, l’honnêteté. Merci de nous avoir protégés avec ton corps […] merci d’avoir fait partie de ma vie – et même si cette partie a été coupée et ne reviendra pas, je me souviens qu’il y a ceux qui n’ont pas fait partie de ta vie, et ce sont eux qui devraient vraiment être peinés ».

Lors de ses funérailles, sa sœur Rachel a déclaré qu’Avraham « a grandi dans un foyer où l’on se consacrait entièrement aux autres. Il n’est pas surprenant que tu sois devenu ce que tu es ».

« Tu as toujours su écouter, diriger avec tes conseils sages et créatifs », a-t-elle poursuivi. « Mon Avrami, tu as pu vivre une vie bien remplie pendant 38 ans. Tu étais heureux de faire partie du Yamam, tu as accompli ton rêve, tu as trouvé ta destination et cela nous a donné beaucoup de force et de satisfaction de te voir avancer et te développer. »

En janvier, le frère et la belle-sœur d’Avraham, Moshe et Malky, ont donné naissance à un garçon qu’ils ont prénommé Avraham.

« Bien que tu ne l’aies pas rencontré, tu grandiras en entendant parler de l’oncle spécial que tu as eu », a écrit Malky sur Facebook. « Il représentait tant pour tant de gens, il a touché et enrichi la vie de tous ceux qui ont croisé son chemin. Tu entendras parler de son soutien indéfectible en tant que chef, commandant, époux, père ou ami, de ses conseils avisés et de sa sensibilité. »

« Tu entendras parler de son enthousiasme contagieux pour la vie, de son optimisme inébranlable et de la façon dont il élevait l’esprit de tous ceux qui l’entouraient », a-t-elle poursuivi. « Tu entendras parler de sa forte éthique de travail qui le poussait constamment à se remettre en question, à s’améliorer et à atteindre de plus hauts sommets, de sa détermination et de sa concentration. Mais surtout, tu entendras parler de son amour passionné pour la Terre d’Israël et de la façon dont il a risqué sa vie à maintes reprises pour la protéger. »

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’en est suivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.