Beaucoup d’Israéliens évitent l’aéroport d’Istanbul
Rechercher

Beaucoup d’Israéliens évitent l’aéroport d’Istanbul

Les réservations pour des vols avec une connexion en Turquie à partir d’Israël seraient quasi-nul depuis plusieurs semaines

Des personnes devant l'entrée de l'aéroport Atatürk à Istanbul après un attentat terroriste, le 28 juin 2016 (Crédits : AFP/Ozan Kose)
Des personnes devant l'entrée de l'aéroport Atatürk à Istanbul après un attentat terroriste, le 28 juin 2016 (Crédits : AFP/Ozan Kose)

Après l’attentat d’Istanbul le 19 mars dernier, dans lequel trois Israéliens ont été tués et 11 ont été blessés, le gouvernement israélien avait appelé ses ressortissants à éviter la Turquie comme destination.

Ces nombreuses recommandations n’avaient pas été suivies d’effets immédiats.

A l’arrivée de la saison touristique de Pâques, Israël avait à nouveau demandé à ses citoyens d’éviter de se rendre en Turquie, et à ceux qui sont déjà sur place « de partir aussi vite que possible » en publiant, en avril dernier, une annonce spectaculaire, élevant le niveau de menace pour la Turquie au plus haut niveau possible.

Aujourd’hui un mois après l’attaque terroriste de l’aéroport Atartuk, et la tentative de coup d’état militaire, les Israéliens semblent avoir renoncé à se rendre en Turquie, que se soit en vacances mais également pour les vols en correspondance, rapporte Ynet.

Selon les données du site internet Smartair, les réservations pour des vols avec une connexion en Turquie à partir d’Israël seraient quasi-nul depuis plusieurs semaines.

Jusqu’à début juin dernier, les vols à partir d’Istanbul et en direction d’Istanbul constituaient toujours 80 % du trafic de l’aéroport de Ben Gurion.

Selon un rapport de l’Autorité des aéroports d’Israël, 483 000 vols étaient partis de Ben Gurion pour rejoindre Istanbul, durant les cinq premiers mois de 2016. 

Les Israéliens se dirigeant vers la Turquie s’y rendaient aussi bien pour passer des vacances sur place que pour des correspondances entre deux vols. L’aéroport d’Istanbul dessert de très nombreuses destinations en Europe, en Asie et en Amérique du Nord.

Selon Smartair, il y a également une diminution des touristes israéliens à destination de la France et de l’Allemagne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...