Israël en guerre - Jour 236

Rechercher

Bellamy (LR) prône un arrêt des financements publics à Sciences Po

La tête de liste Les Républicains aux élections européennes et le patron du RN, Jordan Bardella, appellent à plus de fermeté à l'instar du Premier ministre Gabriel Attal

Francois-Xavier Bellamy, qui dirigeait la liste Les Républicains aux élections européennes, votant, à Versailles, le 26 mai 2019. (Crédit : Jacques Demarthon/AFP)
Francois-Xavier Bellamy, qui dirigeait la liste Les Républicains aux élections européennes, votant, à Versailles, le 26 mai 2019. (Crédit : Jacques Demarthon/AFP)

La tête de liste Les Républicains (LR) aux élections européennes François-Xavier Bellamy a demandé dimanche au gouvernement d’envisager un arrêt des subventions publiques à Sciences Po Paris, théâtre vendredi d’un blocage par des étudiants anti-Israël, ensuite résolu par un accord avec la direction provisoire de l’établissement.

Interrogé au Grand rendez-vous CNews, Europe 1, Les Échos, il a estimé que le gouvernement devrait « stopper les financements publics à Sciences Po parce qu’on ne peut pas financer une école qui est devenue le lieu d’un entrisme, mélange de gauchisme et d’islamisme, qui légitime des propos antisémites et des actes de violence ».

Bellamy a également reproché à la ministre de l’Enseignement supérieur Sylvie Retailleau d’avoir soutenu un « accord de la honte » entre la direction de Sciences Po et les manifestants anti-Israël.

Crédité d’environ 8 % par les sondages pour les élections européennes du 9 juin, Bellamy a plaidé pour la « fermeté » contre les blocages dans les universités, qui font écho à un vaste mouvement en cours aux États-Unis, afin « d’éviter la contagion ».

Des manifestants anti-Israël faisant le signe de la victoire lors de « l’occupation » d’un bâtiment de l’Institut d’études politiques (Sciences Po Paris) par des étudiants en soutien aux Palestiniens, avec une barricade bloquant son entrée, à Paris, le 26 avril 2024. (Crédit : Dimitar Dilkoff/AFP)

Comme lui, le patron du Rassemblement national (RN) Jordan Bardella a estimé dimanche, dans Dimanche en politique sur France 3, que l’établissement aurait dû privilégier la « fermeté ».

Bardella a jugé que le gouvernement devait « faire pression sur la direction de Sciences Po » en faveur de sanctions, alors que celle-ci « a totalement abdiqué » face à « ce qui apparaît comme une perméabilité de l’antisémitisme dans le creuset de l’école des élites ».

Aux yeux de la tête de liste RN aux européennes, « on voit depuis plusieurs mois une lente et douloureuse dérive » de Sciences Po « qui est devenue une ZAD », où se retrouvent « toutes les sympathies des causes anti-flics, wokistes, de soutien à la gauche, à l’extrême gauche ».

Vendredi, des manifestants soutenus par cinq députés de La France Insoumise (LFI) avaient bloqué et partiellement occupé l’établissement, creuset des élites françaises.

La situation s’était cependant apaisée dans la soirée, lorsque la direction avait annoncé la suspension de procédures disciplinaires et l’organisation d’un débat interne la semaine prochaine, qui comprendra notamment la discussion des partenariats avec Israël.

Le Premier ministre Gabriel Attal a affirmé samedi qu’il n’y aurait « jamais de droit au blocage, jamais de tolérance avec l’action d’une minorité agissante et dangereuse qui cherche à imposer ses règles à nos étudiants et nos enseignants ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.