Israël en guerre - Jour 260

Rechercher

Ben Gvir : C’est au cabinet d’arrêter les camions d’aide à Gaza, pas aux militants

Le ministre de la Sécurité nationale rappelle que "nous sommes dans un pays démocratique" mais que "c'est au gouvernement qu'il incombe" d’empêcher les camions d'aide de traverser

Des personnes portant des drapeaux israéliens devant des camions transportant de l'aide humanitaire, tentant de les empêcher d'entrer dans la bande de Gaza à partir du poste-frontière de Kerem Shalom, le 9 mai 2024. (Crédit : Leo Correa/AP)
Des personnes portant des drapeaux israéliens devant des camions transportant de l'aide humanitaire, tentant de les empêcher d'entrer dans la bande de Gaza à partir du poste-frontière de Kerem Shalom, le 9 mai 2024. (Crédit : Leo Correa/AP)

Le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, a critiqué dimanche les violentes attaques menées par des résidents d’implantations extrémistes contre des camions transportant de l’aide humanitaire à destination de Gaza, tout en indiquant qu’il était d’accord avec leur demande de ne pas transférer de fournitures aux Palestiniens de la bande de Gaza alors que des groupes terroristes y retiennent toujours des otages israéliens.

« Nous sommes dans un pays démocratique et je suis en faveur de la liberté de manifester. Ils ont le droit de manifester », a-t-il déclaré lors d’une interview accordée à la radio de l’armée.

« Je suis contre le fait qu’ils attaquent et brûlent des camions », a-t-il ajouté, précisant qu’il pense que « c’est au gouvernement qu’il incombe d’arrêter les camions ».

Les déclarations du ministre d’extrême-droite sont survenues après que des militants ont attaqué un camion dans le centre de la Cisjordanie et agressé son chauffeur au cours du week-end, croyant à tort qu’il livrait de l’aide humanitaire à Gaza.

Ces actions en Cisjordanie ont commencé le mois dernier lorsqu’Israël a accepté d’élargir la route de l’aide depuis la Jordanie afin de garantir que davantage d’aide humanitaire parvienne à Gaza.

Le groupe d’extrême-droite Tzav 9 a mené de nombreuses actions similaires en Cisjordanie et à l’intérieur d’Israël, dans le but d’empêcher les camions d’aide d’atteindre Gaza.

Deux fonctionnaires américains ont déclaré au Times of Israel jeudi soir que l’administration Biden envisageait de sanctionner les Israéliens extrémistes impliqués dans la récente série d’attaques contre des convois d’aide humanitaire.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.