Bennett : kidnapper des agents du Hamas pour récupérer les corps des soldats israéliens
Rechercher

Bennett : kidnapper des agents du Hamas pour récupérer les corps des soldats israéliens

Le ministre de l'Éducation a suggéré une 'solution' musclée pour avoir plus de poids dans les négociations

Le ministre de l'éducation Natfali Bennett reçoit le rapport du comité Biton, le 7 juillet 2016. (Crédits : Flash 90)
Le ministre de l'éducation Natfali Bennett reçoit le rapport du comité Biton, le 7 juillet 2016. (Crédits : Flash 90)

Jeudi, le ministre de l’Education Naftali Bennett a déclaré qu’Israël devrait commencer à kidnapper des membres supérieurs du Hamas, pour gagner du poids dans les négociations visant à relâcher deux civils israéliens et les corps de deux soldats, détenus dans la bande de Gaza.

Le chef du parti HaBayit HaYehudi a été très véhément dans sa critique du gouvernement, qui a échoué à ramener les restes du lieutenant Hadar Goldin et du sergent Oron Shaul.

Il a voté contre l’accord de rapprochement avec la Turquie, également critiqué pour ne pas garantir qu’Ankara effectuera des pressions sur le Hamas.

« Ma politique n’a pas changé depuis les années », a-t-il déclaré dans une interview à Radio Darom jeudi. « Je suis totalement opposé aux accords disproportionnés qui mènent à la libération de terroristes, et je suis pour l’échange de corps ».

« De temps en temps, dans des cas comme celui-ci, on irait de l’autre côté pour en kidnapper un », a suggéré Bennett, un ancien commando, parlant apparemment de la possibilité de kidnapping d’un officier du Hamas.

Dans le passé, a-t-il dit, Israël aurait kidnappé des officiers syriens pour gagner du poids dans les négociations diplomatiques. Il a ajouté que les militaires ne devraient pas se tourner les pouces et « attendre la libération des prisonniers. Nous devons être agressifs et agir par nous-mêmes ».

Bennett était un officier dans l’unité d’élite commando Sayeret Matkal, qui a kidnappé deux terroristes libanais – Abdel Karim Obeid en 1989 et Mustafa Dirani en 1994 – pour les utiliser comme monnaie d’échange pour la libération de Ron Arad, le soldat de l’armée de l’air porté disparu.

Ron Arad (Crédit : armée de l'air israélienne)
Ron Arad (Crédit : armée de l’air israélienne)

« Nous devons créer des leviers d’action pour libérer les corps de nos soldats, et pas pour relâcher des terroristes », a-t-il martelé.

Bennett s’est opposé à l’accord avec la Turquie, qui stipule qu’Israël paierait 20 millions de dollars de compensation aux familles des dix Turcs tués dans l’assaut de l’armée israélienne sur un bateau qui tentait de traverser le blocus de la bande de Gaza, en 2010.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...