Rechercher

Benny Gantz rencontre le roi de Jordanie à Amman avant le Ramadan

Le ministre de la Défense a discuté avec Abdallah II des "mesures qu'Israël entend prendre en vue de garantir la liberté de prier à Jérusalem" et en Cisjordanie

Le ministre de la Défense, Benny Gantz, rencontre à Amman le roi Abdallah de Jordanie, le 29 mars 2022. (Crédit : cour royale hachémite)
Le ministre de la Défense, Benny Gantz, rencontre à Amman le roi Abdallah de Jordanie, le 29 mars 2022. (Crédit : cour royale hachémite)

Le ministre israélien de la Défense Benny Gantz a rencontré mardi à Amman le roi Abdallah II de Jordanie pour chercher à atténuer les tensions dans les Territoires palestiniens durant le Ramadan, le mois de jeûne musulman débutant en fin de semaine.

Le déplacement de M. Gantz sera suivi mercredi par celui du président israélien Isaac Herzog qui sera lui aussi reçu par le roi de Jordanie, dont le pays est le gardien des lieux saints musulmans à Jérusalem-Est.

En 2021, des heurts entre forces israéliennes et manifestants palestiniens pendant le Ramadan à Jérusalem, notamment sur l’esplanade des Mosquées, avaient mené à une guerre meurtrière de 11 jours entre les terroristes islamistes palestiniens du Hamas, qui contrôlent la bande de Gaza, et l’armée israélienne.

Durant l’entretien avec M. Gantz, le roi a appelé « à lever tout obstacle à la prière des musulmans sur l’esplanade des Mosquées (à Jérusalem-Est) et à empêcher les provocations qui pourraient entraîner une escalade », a indiqué le palais royal.

Des juifs religieux sur le mont du Temple dans la vieille ville de Jérusalem, le 2 août 2021. (AP Photo/Maya Alleruzzo)

« Le maintien du calme passe par le respect du droit des musulmans à la prière » sur le mont du Temple, troisième lieu saint de l’islam dont les entrées sont contrôlées par les forces israéliennes, souligne le palais dans un communiqué.

Selon un communiqué de ses services, M. Gantz a discuté avec le roi des « mesures qu’Israël entend prendre en vue de garantir la liberté de prier à Jérusalem » et en Cisjordanie, pendant le Ramadan. Il a par ailleurs souligné « l’importance du maintien de la stabilité régionale et la nécessité de combattre le terrorisme ».

Une source sécuritaire israélienne a indiqué à l’AFP que « le Hamas pousse pour une escalade en Judée et Samarie en pensant qu’elle se limitera à ce (territoire) et qu’il n’aura pas à en payer le prix à Gaza ».

Les visites de MM. Gantz et Herzog interviennent après une rencontre inédite lundi en Israël entre les chefs de la diplomatie américaine, israélienne et de quatre pays arabes -Egypte, Maroc, Bahreïn, Emirats arabes unis- qui entretiennent des relations diplomatiques avec l’Etat hébreu, à l’instar de la Jordanie qui a conclu un traité de paix avec son voisin israélien en 1994.

Le jour de cette rencontre, Abdallah II s’est rendu à Ramallah, siège de l’Autorité palestinienne en Cisjordanie, pour s’entretenir avec le président de l’AP Mahmoud Abbas.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...