Californie: un lycée rouvre une enquête sur un salut nazi fait par 10 étudiants
Rechercher

Californie: un lycée rouvre une enquête sur un salut nazi fait par 10 étudiants

Le rectorat a reconnu n'avoir pas correctement géré les précédentes plaintes, alors que de nouvelles vidéos ont fait surface

Des members d'une équipe de waterpolo au lycée Pacifica à gredin Grove, en Californie, font le salut nazi. (Capture d'écran Instagram /Daily Beast)
Des members d'une équipe de waterpolo au lycée Pacifica à gredin Grove, en Californie, font le salut nazi. (Capture d'écran Instagram /Daily Beast)

Une école de Californie a rouvert une enquête sur un incident au cours duquel des étudiants avaient fait un salut nazi et chanté un chant nazi au début d’une cérémonie de remise de prix.

Le Garden Grove Unified School District et les responsables du lycée Pacifica ont déclaré dans un communiqué que le rectorat et l’école ont « reçu de nouvelles informations, allégations et plaintes, qui nous ont amenés à rouvrir et élargir l’enquête ».

L’incident, survenu l’an dernier, impliquait 10 membres de l’équipe masculine de water-polo, selon le Daily Beast. Une vidéo avait été publiée sur Instagram par l’un des athlètes.

Les nouvelles informations portent notamment sur de nouvelles vidéos dans lesquelles les étudiants font le salut nazi et marchent avec un drapeau allemand et un drapeau confédéré, selon la chaîne locale KACB. Deux vidéos datent de l’an dernier et une autre remonte à il y a trois ans.

Le communiqué indiquait que quand l’administration du lycée Pacifica a pris connaissance de la vidéo en mars, quatre mois après l’incident, l’enquête a donné lieu à « des témoignages divergents et certains détails manquant ont fait surface depuis ». Le communiqué reconnait que l’administration scolaire avait géré la situation avec les étudiants présents dans la vidéo et leurs familles, mais n’avait pas impliqué l’ensemble de l’école ni le rectorat.

L’administration du lycée Pacifica « réalise qu’elle n’a pas réagi à l’incident avec la sévérité nécessaire », selon le communiqué.

Le rectorat a indiqué qu’il comptait, entre autres mesures, former un groupe de travail chargé de gérer la haine et les préjugés à l’école, fournir des recommandations au rectorat et s’associer à des partenaires pour faire appliquer des campagnes anti-préjugés sur les campus scolaires. L’Anti Defamation-League (ADL) et le The Simon Wiesenthal Center Museum of Tolerance feront partie de ces partenaires.

« Soyez assurés que tout étudiant qui promeut un discours ou des activités racistes risque des mesures disciplinaires conformément au code d’Education de Californie. Nous excusons platement pour la douleur que cela a causé à notre communauté et à la communauté nationale dans son ensemble », poursuit le communiqué, qui a qualifié l’incident de « crise pour notre communauté ».

Des dizaines de parents en colère et d’enseignants ont assisté régulièrement à des réunions du conseil d’administration qui a lieu chaque mardi, demandant à ce que cet incident soit tiré au clair et qu’une réponse y soit apportée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...