Ce qui s’est passé cette nuit : émeutes, roquettes et morts à Lod
Rechercher

Ce qui s’est passé cette nuit : émeutes, roquettes et morts à Lod

Les victimes sont un père, sa fille et une femme ; plus de 1 000 roquettes se sont abattues en Israël en 36 heures, a fait savoir l'armée qui a mené 500 frappes de représailles

La scène d'une frappe à la roquette dans la ville de Lod qui a tué deux personnes, le 12 mai 2021. (Crédit : Magen David Adom)
La scène d'une frappe à la roquette dans la ville de Lod qui a tué deux personnes, le 12 mai 2021. (Crédit : Magen David Adom)

Le Hamas a lancé un barrage massif de roquettes vers le sud et vers le centre d’Israël aux premières heures de la matinée de mercredi, tuant un homme et sa fille aux abords de Lod et envoyant des centaines de milliers de personnes dans les abris antiaériens, de Tel Aviv à Beer Sheva.

Ces décès, ainsi que celui d’une femme morte dans une attaque à la roquette à Rishon Lezion dans la soirée de mardi, amènent le bilan, du côté Israélien, à cinq morts depuis le début des hostilités, lundi soir.

Selon l’armée israélienne, plus de 1 050 roquettes et obus de mortier ont été lancés depuis l’enclave côtière vers Israël depuis le commencement des combats, lundi soir. 200 ont échoué à franchir la frontière et sont retombées à Gaza. Hidai Zilberman, porte-parole de Tsahal, a déclaré que le système de défense antiaérien du Dôme de fer avait intercepté 85% à 90% des projectiles se dirigeant vers des zones peuplées.

En réponse, l’armée a lancé des frappes qui ont visé plus de 500 cibles dans la bande – des dépôts d’armements, des infrastructures du groupe terroriste et des combattants du Hamas, a précisé le porte-parole.

Alors qu’il lui était demandé combien de temps le Hamas serait en capacité de lancer des missiles en direction du centre d’Israël, Zilberman a répondu que l’armée estimait que l’organisation était probablement en train de vider son arsenal mais qu’elle pourrait encore lancer des barrages massifs dans les prochains jours.

« La résistance du Hamas s’étiole – mais c’est une organisation qui a de l’endurance. Elle ne s’épuisera pas en vingt-quatre heures », a déclaré Zilberman aux journalistes.

Aux abords de Lod, une ville où se mélange une population juive et arabe et qui a été le théâtre de terribles émeutes ces derniers jours, une roquette s’est abattue sur une habitation et sur une voiture, tuant deux personnes, a fait savoir la police.

Cinq Israéliens sont morts au sein de l’État juif depuis le commencement des hostilités, lundi.

La police a annoncé que les victimes étaient un père, Halil Awad, 52 ans, et sa fille de 16 ans, Nadine. La mère, qui se trouvait également dans le véhicule, a été grièvement blessée, ont déclaré les médecins.

Yair Revivo, maire de Lod, a fait savoir que les défunts appartenaient à la communauté arabe israélienne. « Les missiles du Hamas ne font pas la différence entre Juifs et Arabes », a-t-il rappelé.

Il a également lancé un appel aux résidents arabes, leur demandant de mettre un terme aux émeutes et soulignant l’importance de l’apaisement.

« Demain, nous devrons encore vivre ensemble », a-t-il dit.

A Tel Aviv, un octogénaire aurait fait une crise cardiaque alors qu’il partait se réfugier dans un abri antiaérien. Il est dans un état grave, ont déclaré les médecins.

Un autre missile a frappé une maison de la ville de Yehud, au nord de l’aéroport Ben Gurion. Les secouristes ont indiqué que la famille qui vivait dans l’habitation avait eu la vie sauve grâce à son abri antiaérien. Des photos montrent la maison complètement détruite.

Une maison à Yehud qui a été frappée par un tir de roquettes lancé depuis Gaza, le 12 mai 2021. (Crédit :United Hatzalah)

Selon le porte-parole de l’armée, les Israéliens qui ont suivi les instructions données par le Commandement intérieur et qui se sont rendus dans les abris antiaériens ont largement eu la vie sauve lors de ces attaques et la majorité des victimes, au sein de l’État juif, étaient des gens qui ne s’étaient pas dirigés – ou qui n’avaient pas pu se diriger – dans un endroit protégé.

Le Hamas a fait savoir qu’il avait tiré plus de 200 roquettes au cours de cet assaut, affirmant qu’il était venu répondre à la destruction d’une tour de neuf étages par l’armée israélienne, à Gaza City.

Les militaires, de leur côté, ont annoncé que la tour hébergeait des bureaux du Hamas et notamment le centre des renseignements, le commandement pour la Cisjordanie et un bureau de propagande du groupe. Tsahal avait mis en garde les habitants du bâtiment, leur recommandant vivement de prendre la fuite, plusieurs heures avant l’attaque.

L’armée a également dit avoir tué deux éminents responsables des renseignements du Hamas.

« Au cours d’une opération conjointement menée par l’armée et les services de sécurité du Shin Bet, il y a environ deux heures, nous avons éliminé des cadres du système des renseignements du Hamas », a précisé un communiqué de Tsahal, émis tôt dans la matinée.

Les victimes seraient Hassan Kaogi, chef du département de la sécurité au sein des renseignements militaires du Hamas, et son adjoint, Wail Issa, chef du département de contre-espionnage des renseignements militaires. L’armée a noté qu’Issa était le frère de Marwan Issa, commandant en second de l’aile militaire du Hamas.

Le porte-parole de l’armée a déclaré que les militaires s’attaquaient également aux structures de production et de stockage de roquettes au sein de l’enclave côtière, ainsi qu’aux tunnels, habitations et bureaux des leaders du groupe terroriste.

Les roquettes ont pris pour cible une grande partie du territoire israélien, de Beer Sheva au secteur de Sharon, au nord de Tel Aviv.

De fortes explosions ont également été entendues dans toute la zone, le Dôme de Fer abattant la majorité des missiles tirés depuis Gaza. Les roquettes ont été la deuxième attaque majeure prenant pour cible la région de Tel Aviv en l’espace de quelques heures.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...