Israël en guerre - Jour 262

Rechercher

Cisjordanie: Des Juifs extrémistes provoquent des Palestiniens et incendient des champs

Des résidents de Qusra ont jeté des pierres sur les soldats venus disperser les émeutiers ; 2 blessés dans la riposte de Tsahal ; un député Hadash-Taal parle d'un "nouveau pogrom"

Des feux suspectés d'avoir été allumés par des extrémistes juifs brûlant un champ agricole dans la ville de Qusra en Cisjordanie, le 6 juin 2024. (Crédit : X ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Des feux suspectés d'avoir été allumés par des extrémistes juifs brûlant un champ agricole dans la ville de Qusra en Cisjordanie, le 6 juin 2024. (Crédit : X ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Des extrémistes juifs ont déclenché des émeutes jeudi soir dans la ville de Qusra en Cisjordanie, ont jeté des pierres sur les résidents palestiniens et brûlé des biens, ont rapporté les médias israéliens.

Des « Jeunes des Collines » auraient tenté d’incendier une maison et seraient parvenus à brûler plusieurs champs agricoles dans la ville, non loin de la ville de Naplouse, a déclaré une source de sécurité à la radio de l’armée, qui a qualifié les faits de « terrorisme juif ». Des images circulant sur les réseaux sociaux ont montré les incendies.

Les Palestiniens ont jeté des pierres sur les incendiaires et sur les soldats israéliens qui sont arrivés sur les lieux pour disperser la foule, a rapporté la radio de l’armée.

Les soldats ont riposté, blessant deux Palestiniens, selon le reportage.

Tsahal n’a émis aucun communiqué sur cette affaire.

Le député Ofer Cassif (Hadash-Taal) a qualifié les faits de « nouveau pogrom dans une longue série de crimes commis par des ordures des collines et leurs alliés », et a reproché à l’armée et à la police de ne pas avoir aidé les habitants de la ville.

La violence des résidents d’implantations en Cisjordanie était déjà à son plus haut niveau depuis plus de 15 ans en 2023 et a encore augmenté après le début de la guerre entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas le 7 octobre. Plusieurs pays, dont les États-Unis, ont récemment pris des sanctions à l’encontre des personnes accusées d’attaques violentes contre les Palestiniens en Cisjordanie.

Les tensions sont vives en Cisjordanie en raison de la guerre contre le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza. L’armée a indiqué que, depuis le 7 octobre, les soldats ont arrêté quelque 4 150 Palestiniens recherchés en Cisjordanie, dont plus de 1 750 affiliés au Hamas. Selon le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne, plus de 520 Palestiniens de Cisjordanie ont été tués au cours de cette période.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.