Collision entre une voiture et un chameau dans le Néguev ; un mort et 4 blessés
Rechercher

Collision entre une voiture et un chameau dans le Néguev ; un mort et 4 blessés

Deux hélicoptères ont été dépêchés pour transporter les blessés à l'hôpital ; un véhicule militaire était également impliqué dans l’accident

Panneau avertissant les conducteurs de la présence de chameaux sur une autoroute du Néguev, le 26 août 2007. (Crédit : Rebecca Zeffert/Flash90)
Panneau avertissant les conducteurs de la présence de chameaux sur une autoroute du Néguev, le 26 août 2007. (Crédit : Rebecca Zeffert/Flash90)

Un adolescent de 13 ans a été tué et 4 membres de sa famille ont été blessés dans un accident. Leur voiture est entrée en collision avec un chameau et un véhicule militaire, selon les services d’urgence.

La voiture s’est retournée sur la Route 40, près de Mitzpe Ramon.

La mère présente de graves lésions à la tête, et le père ainsi que les deux frères de 14 et 9 ans, ont été plus légèrement blessés et transportés à l’hôpital Soroka à Beer Sheva par deux , qui ont été dépêchés sur le lieux de l’accident.

Un véhicule militaire était également impliqué dans l’accident. Quatre soldats ont été blessés et pris en charge par les équipes soignantes, a indiqué l’armée.

« Nous avons vu un chameau, et à côté, une voiture complètement écrasée. On dirait qu’elle s’est renversée plusieurs fois d’affilée », a décrit un ambulancier de Magen David Adom. « Nous avons extrait les passagers de la voiture. Un enfant âgé de 13 ans n’avait plus de pouls et ne respirait pas. Après avoir tenté de le ranimer, nous avons été contraints de prononcer son décès. »

Les pompiers ont indiqué qu’un second véhicule se trouvait à 500 mètres de la première voiture et du chameau.

Un véhicule accidenté après une collision avec un chameau et une autre voiture, dans le désert du Néguev, le 16 janvier 2018. (Crédit : Fire Brigade Southern District)

La police et l’armée ont indiqué qu’une enquête a été ouverte pour déterminer les causes de l’accident.

La route a été fermée à la circulation. Les chameaux errants ont causé un certain nombre de morts sur les routes malgré les tentatives des autorités visant à inciter leurs propriétaires à les rassembler dans des enclos.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...