Comparaison de Tsahal aux nazis : les USA expriment leur « profonde préoccupation »
Rechercher

Comparaison de Tsahal aux nazis : les USA expriment leur « profonde préoccupation »

Le Département d'Etat a condamné des propos de l'envoyé palestinien aux Nations Unies, Riyad Mansour, qui comparait l'étouffement de l'Insurrection du ghetto de Varsovie au traitement par Israël des lanceurs de pierres palestiniens

Riyad Mansour, représentant palestinien à l'ONU, le 6 avril 2015. (Crédit : ONU / Loey Felipe)
Riyad Mansour, représentant palestinien à l'ONU, le 6 avril 2015. (Crédit : ONU / Loey Felipe)

WASHINGTON – Les Etats-Unis ont exprimé leur « profonde inquiétude » suite à une comparaison entre les soldats israéliens attaquant les lanceurs de pierres palestiniens et les nazis étouffant le soulèvement du ghetto de Varsovie, faite par l’ambassadeur de l’Autorité palestinienne à l’ONU.

Le porte-parole du département d’Etat, Mark Toner, a fait ces commentaires en réponse à une conférence de presse du 27 avril de l’Ambassadeur Riyad Mansour.

« De toute évidence, nous condamnerons fortement toute remarque antisémite », a déclaré Toner, notant qu’il n’avait pas encore examiné les commentaires de Mansour, et se fondait sur son évaluation des remarques que lui avait lu un journaliste de JTA. « C’est extrêmement inquiétant ».

Mansour, qui a demandé cette conférence de presse pour discuter de l’action des Nations unies sur Israël et les Palestiniens, a attaqué des diplomates israéliens pour leurs qualifications des lanceurs de pierres comme étant des « terroristes ».

« Tous les colonisateurs, tous les occupants, y compris ceux qui ont supprimé l’Insurrection de Varsovie ont étiqueté ceux qui leur résistaient comme des terroristes », a-t-il dit.

L’ambassadeur d’Israël à l’ONU, Danny Danon, a rejeté la comparaison de Mansour purement et simplement, et a déclaré que les puissances mondiales devraient être dégoûtées par les allégations de l’émissaire palestinien.

 Danny Danon en mai 2014. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Danny Danon en mai 2014. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Mansour a par le passé prétendu qu’Israël prélève les organes des Palestiniens morts, disant que les corps de Palestiniens tués par les forces de sécurité israéliennes « étaient rendus avec des cornées manquantes ou d’autres organes, ce qui confirme des rapports précédents sur les prélèvements d’organes par la puissance occupante ».

Danon a qualifié cette accusation de « diffamation de sang » et a affirmé que cette déclaration avait montré la véritable nature antisémite de l’ambassadeur palestinien ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...