Israël en guerre - Jour 147

Rechercher

Contrairement à ses habitudes, le Hamas a revendiqué plusieurs attentats récents

Le porte-parole des Brigades al-Qassam a revendiqué la fusillade près d'Eli, le mois dernier, l'attaque au couteau de mardi à Tel Aviv et la mort d'un soldat, jeudi, en Cisjordanie

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Ce composite donne à voir les lieux de trois attentats revendiqués par l'organisation terroriste du Hamas: (De gauche à droite) Une fusillade terroriste près de l'implantation d'Eli, en Cisjordanie, le 20 juin, un attentat terroriste à la voiture-bélier et à l'arme blanche à Tel Aviv le 4 juillet et une fusillade près de l'implantation de Kedumim, en Cisjordanie, le 6 juillet 2023. (Crédit : Miriam Alster; Hillel Maeir/Flash90)
Ce composite donne à voir les lieux de trois attentats revendiqués par l'organisation terroriste du Hamas: (De gauche à droite) Une fusillade terroriste près de l'implantation d'Eli, en Cisjordanie, le 20 juin, un attentat terroriste à la voiture-bélier et à l'arme blanche à Tel Aviv le 4 juillet et une fusillade près de l'implantation de Kedumim, en Cisjordanie, le 6 juillet 2023. (Crédit : Miriam Alster; Hillel Maeir/Flash90)

À titre exceptionnel, le porte-parole de l’aile militaire du Hamas a déclaré jeudi que l’organisation terroriste était responsable d’une série d’attentats meurtriers, ces derniers jours, en Israël et en Cisjordanie.

Sur Telegram, Abu Obaida a ainsi revendiqué la fusillade terroriste près de l’implantation d’Eli, en Cisjordanie, le 20 juin dernier, qui a fait quatre morts côté israélien, perpétrée par les Brigades Izz ad-Din al-Qassam en représailles à un raid militaire israélien meurtrier à Jénine, deux jours plus tôt.

Dans un premier temps, le Hamas s’était borné à confirmer que les deux hommes armés auteurs des violences étaient affiliés au groupe terroriste, sans le revendiquer.

Abu Obaida a ajouté que l’attaque terroriste à la voiture-bélier et à l’arme blanche de Tel Aviv, mardi, qui a fait sept blessés – certains grièvement – côté israélien, était de la responsabilité de son organisation. Dans un premier temps, là encore, le terroriste avait seulement été présenté comme un membre du Hamas.

Jeudi, les Brigades al-Qassam ont également revendiqué la fusillade près de l’implantation cisjordanienne de Kedumim, qui a coûté la vie à un soldat israélien.

Abu Obaida a déclaré que les attentats de Tel Aviv et Kedumim avaient été menés en représailles à un raid militaire israélien de grande ampleur, à Jénine, cette semaine, qui a coûté la vie à une dizaine d’hommes armés palestiniens.

« Quand les Brigades al-Qassam ont dit que Jénine n’était pas seule, elles le disaient à bon escient », a déclaré Abu Obaida dans le communiqué. Il a ajouté que les attentats « attestaient de la préparation d’al-Qassam… pour riposter aux agressions partout sur notre terre et dans nos lieux saints ».

L’aile militaire du Hamas n’a que très rarement publié de déclarations revendiquant des attentats, ces dernières années, vraisemblablement pour éviter des représailles de la part d’Israël, alors même que Jérusalem la tient régulièrement responsable de ces attaques. En général, même lorsque des membres du Hamas commettent des attentats, l’organisation se borne à les remercier, sans revendiquer les actions.

Israël n’avait jusqu’à présent pas publiquement imputé les trois derniers attentats revendiqués jeudi.

La dernière revendication en date de la part du Hamas remontait à avril 2022, date à laquelle une fusillade meurtrière avait endeuillé les environs de la ville cisjordanienne d’Ariel.

L’agence de sécurité Shin Bet a fait savoir que les auteurs des attaques de Tel Aviv et Kedumim n’avaient pas d’antécédents connus.

Les tensions entre Israéliens et Palestiniens sont fortes en Cisjordanie depuis un an et demi : l’armée israélienne y mène des raids nocturnes quasi-quotidiens suite à des attentats terroristes palestiniens meurtriers.

Depuis le début de cette année, les attentats palestiniens en Israël et Cisjordanie, fusillade de jeudi comprise, ont coûté la vie à 25 personnes.

Selon un décompte du Times of Israel, 148 Palestiniens originaires de Cisjordanie ont été tués durant la même période, la plupart lors d’affrontements avec les forces de l’ordre ou d’attentats, sans oublier les civils non impliqués qui ont trouvé la mort dans des circonstances toujours peu claires.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.