Israël en guerre - Jour 138

Rechercher

Contrat de 7 ans pour une société israélienne de stockage thermique vert avec Wolfson

La technologie de Brenmiller Energy va permettre de remplacer les chaudières au diesel, réduire à « près de zéro » le mazout, la pollution et faire économiser jusqu'à 1,3 million de dollars par an

Sue Surkes est la journaliste spécialisée dans l'environnement du Times of Israel.

L'unité de stockage d'énergie thermique de Brenmiller dans l'entreprise Fortlev au Brésil. (Crédit : Avec l’aimable autorisation de Fortlev)
L'unité de stockage d'énergie thermique de Brenmiller dans l'entreprise Fortlev au Brésil. (Crédit : Avec l’aimable autorisation de Fortlev)

La société israélienne de stockage d’énergie thermique Brenmiller Energy a annoncé jeudi la conclusion d’un contrat de 3,55 millions de dollars sur sept ans avec l’hôpital Wolfson de Holon, non loin de Tel Aviv.

Gadi Davidovitz, ingénieur en chef de l’hôpital public, a déclaré que le projet devrait permettre de réduire la consommation de mazout à « près de zéro ».

La technologie de Brenmiller, déjà utilisée en Israël, aux États-Unis, en Roumanie, en Italie et au Brésil, aide les industries à se sevrer des combustibles fossiles. Ses unités comprennent des radiateurs électriques et de la roche concassée dans laquelle l’énergie est stockée à très haute température. La source d’énergie peut être l’énergie solaire, éolienne ou le réseau (pendant les heures creuses, lorsque l’énergie est relativement bon marché). La chaleur peut également provenir des pots d’échappement ou de la combustion de la biomasse (matières végétales).

L’énergie est libérée chaque fois que nécessaire, sous forme de vapeur, d’eau chaude ou d’air chaud.

Dans le cas de l’hôpital Wolfson de Holon, tout premier hôpital dans lequel Brenmiller installe sa technologie, ses unités remplaceront les vieilles chaudières diesel, à la fois coûteuses et polluantes.

Selon les estimations du ministère des Finances, qui doit autoriser le contrat, la chaleur électrique fournie par la technologie de Brenmiller pourrait permettre à l’hôpital d’économiser jusqu’à 1,3 million de dollars par an et de réduire son empreinte carbone de 3 900 tonnes par an.

Brenmiller fournira les fonds, que l’hôpital remboursera sur sept ans sur la base des économies réalisées.

L’Autorité israélienne de l’innovation accordera à l’entreprise une subvention pouvant aller jusqu’à 450 000 dollars pour lancer le projet.

« Ce n’est que le début de la mise en œuvre à grande échelle des systèmes d’énergie thermique, qui, selon nous, ont vocation à devenir la norme en matière de stockage d’énergie propre pour les installations industrielles et publiques dans le monde entier », a déclaré le PDG de Brenmiller, Avi Brenmiller.

L’année dernière, elle a ouvert sa première usine de production, à Dimona, dans le sud d’Israël.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.