Covid-19 : 120 stations de dépistages rapides mises en place en Israël
Rechercher

Covid-19 : 120 stations de dépistages rapides mises en place en Israël

Le dépistage dans ces stations coûte 52 shekels et permet l'obtention du pass sanitaire du ministère de la Santé, valable 24h

Un employé du Magen David Adom teste un homme lors d'une présentation du test antigénique rapide de la COVID-19,  le 8 août 2021 au siège du Magen David Adom, à Jérusalem. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Un employé du Magen David Adom teste un homme lors d'une présentation du test antigénique rapide de la COVID-19, le 8 août 2021 au siège du Magen David Adom, à Jérusalem. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Israël a mis en place dimanche des stations de test antigénique rapide à travers le pays, face à une augmentation des cas de coronavirus ces dernières semaines, a annoncé le service d’urgence Magen David Adom.

« A la demande du ministère de la Santé, Magen David Adom (MDA) a ouvert dimanche 120 stations de détection rapide du coronavirus », selon un communiqué de cet équivalent israélien de la Croix-Rouge.

Le test rapide, destiné notamment aux personnes n’étant pas vaccinées et ayant besoin d’un pass sanitaire ou celles guéries du Covid, offre des résultats en 15 minutes.

Le dépistage dans ces stations coûte 52 shekels et permet l’obtention du pass sanitaire du ministère de la Santé, valable 24h.

Depuis dimanche matin, les personnes non vaccinées doivent présenter un test de moins de 24 heures alors que le ministère a également annoncé élargir le pass sanitaire aux enfants de moins de 12 ans dès le 20 août.

Israël essaie d’éviter un nouveau confinement alors que le pays a connu ces dernière semaines une hausse des contaminations.

« Le confinement sera imposé en dernier recours », a assuré le ministre de la Santé Nitzan Horowitz dans un communiqué, saluant le lancement du test rapide.

Pays de neuf millions d’habitants, Israël a été l’un des premiers à lancer, en décembre, une vaste campagne de vaccination, à la faveur d’un accord avec le géant pharmaceutique Pfizer. Cet accord donnait à l’Etat hébreu un accès rapide à des millions de doses payantes en échange de données biomédicales sur les effets du vaccin.

La campagne a permis de faire chuter le nombre de cas, mais ces dernières semaines les contaminations sont reparties à la hausse avec la propagation du variant plus contagieux Delta, chez des adultes non vaccinés mais aussi chez des personnes vaccinées il y a plus de six mois.

Le 29 juillet, Israël a lancé une nouvelle campagne pour fournir une troisième dose de rappel aux personnes âgées et rétabli le pass sanitaire.

Seules les personnes complètement vaccinées, guéries du Covid-19 ou munies d’un test négatif sont ainsi autorisées à entrer dans un lieu, intérieur ou extérieur, accueillant plus de 100 personnes.

Au cours des 24 dernières heures, Israël a recensé 2 886 nouveaux cas. Selon le dernier bilan officiel, le pays a enregistré au total 898 433 infections et 6 535 décès depuis le début de la pandémie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...