COVID-19 : Saluant le bilan d’Israël, Netanyahu présente sa stratégie de sortie
Rechercher

COVID-19 : Saluant le bilan d’Israël, Netanyahu présente sa stratégie de sortie

Fin de la limite des 100 mètres, rencontre avec la famille du premier degré, l'ensemble des restrictions pourraient être supprimées d'ici le milieu du mois de juin

Le Premier ministre Netanyahu parle de l'assouplissement des restrictions liées aux coronavirus au Bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 18 mars 2020. (Kobi Gideon/GPO)
Le Premier ministre Netanyahu parle de l'assouplissement des restrictions liées aux coronavirus au Bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 18 mars 2020. (Kobi Gideon/GPO)

S’adressant à la nation dans sa première allocution télévisée depuis des semaines, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré lundi soir qu’Israël avait réussi à empêcher la propagation de l’épidémie de coronavirus là où d’autres pays ont échoué.

« Nous avons accompli une grande réussite », a-t-il salué.

Selon le Premier ministre, les faibles taux d’infections et de décès d’Israël sont dus aux premières mesures prises fin février par le gouvernement pour imposer la distanciation sociale, au « grand dévouement » des agents de santé et au « respect » des règles par le public.

Netanyahu a dit qu’Israël devra réévaluer l’application des mesures de distanciation sociale si l’un des trois critères suivants apparaît :

– 100 nouveaux cas de coronavirus par jour.
– Un doublement des cas en 10 jours.
– 250 cas graves dans les hôpitaux.

Netanyahu a ensuite annoncé la fin des restrictions empêchant les personnes de quitter le périmètre immédiat de leurs maisons. « La restriction de 100 mètres est annulée et vous pouvez sortir de chez vous pour aller où vous voulez », a-t-il souligné.

Un homme âgé en train de jouer aux cartes sur son i-pad, le 24 juillet 2013. (Chen Leopold/Flash90)
Des enfants israéliens rendent visite à leurs grands-parents dans la ville centrale de Kfar Yona, le 21 avril 2020. (Chen Leopold / Flash90)

« Vous pouvez aussi rencontrer des membres de votre famille du premier degré. Nous autorisons également des rassemblements d’un maximum de 20 personnes dans des espaces ouverts », a-t-il ajouté. Les Israéliens pourront donc rendre visite à leurs grands-parents pour la première fois en six semaines.

Netanyahu a signalé que l’ensemble des restrictions pourraient être supprimées d’ici le milieu du mois de juin.

« Nous limitons toujours les rassemblements à pas plus de 20 personnes et uniquement dans des espaces ouverts, mais si tout se passe bien, dans deux semaines, nous allons l’augmenter à 50. Parce que Lag Ba’omer a de nombreux mariages, nous autoriserons des mariages jusqu’à 50
personnes », a-t-il souligné. Cette fête, qui tombe à la date traditionnelle de la mort de rabbi Bar Yohai, est traditionnellement célébrée par de grands feux de joie.

« Le 31 mai, 100 personnes seront autorisées et le 14 juin, nous supprimerons complètement les restrictions, en supposant qu’aucun feu rouge ne soit allumé. »

Les centres commerciaux et les marchés ouvriront ce jeudi, sous certaines restrictions, notamment sans manger dans les espaces publics, a précisé Netanyahu.

A LIRE – Covid-19 : Netanyahu reconnaît un manque de soutien aux PME

Faisant référence à la reprise scolaire et universitaire : « Les jardins d’enfants commenceront à fonctionner dimanche, il y aura davantage de discussions sur la garderie pré-scolaire. Le 14 juin, l’éducation informelle et l’enseignement supérieur reviendront à la normale, » a affirmé Netanyahu.

« Nous ramenons progressivement le sport et les loisirs et nous publierons des lignes directrices précises sur l’ouverture des parcs. Il en va de même pour les auberges avec petit-déjeuner, » a déclaré le Premier ministre.

Netanyahu a imploré les Israéliens de pratiquer la distanciation sociale, de maintenir une bonne hygiène et de porter des masques. « C’est la clé de tout », a-t-il averti, ajoutant qu’une deuxième vague était possible et que le gouvernement se préparait à cela.

Interrogé sur les audiences de la Haute Cour de dimanche et de lundi sur les débats relatifs aux pétitions déposées pour l’empêcher de former un gouvernement, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré qu’il avait remporté l’élection et que toute intervention du tribunal serait
« contre la volonté du peuple ».

« J’ai été élu à la majorité : le Likud, dirigé par moi, a recueilli plus de voix que n’importe quel parti dans l’histoire de l’État. Il y a une énorme majorité de personnes et à la Knesset qui veulent le gouvernement que nous allons former », a-t-il fulminé.

Si le tribunal intervient dans un accord de coalition, « cela augmente les chances d’une quatrième élection », a-t-il prévenu.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...