Israël en guerre - Jour 147

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Cpl. Noam Abramovich, 19 ans : Une « leader unique » qui illuminait tout son entourage

Tazpitanit assassinée lors de la prise d'assaut de l'avant-poste militaire de Nahal Oz par des terroristes du Hamas le 7 octobre 2023

La caporale Noam Abramovich, tuée lors de la prise d'assaut de l'avant-poste militaire de Nahal Oz par des terroristes du Hamas le 7 octobre 2023. (Crédit : Armée israélienne)
La caporale Noam Abramovich, tuée lors de la prise d'assaut de l'avant-poste militaire de Nahal Oz par des terroristes du Hamas le 7 octobre 2023. (Crédit : Armée israélienne)

La soldate de première classe Noam Abramovich, 19 ans, soldate d’observation – ou tazpitanit – dans la 414e unité du Corps de Défense des Frontières de Givat Brenner, a été tuée le 7 octobre lorsque des terroristes palestiniens du Hamas ont envahi l’avant-poste de l’armée israélienne de Nahal Oz, près de la frontière de Gaza.

Elle laisse dans le deuil ses parents, Adva et Yossi, et ses jeunes frères et sœurs Ofri, Yiftah et Yuval. Elle a été enterrée le 11 octobre à Givat Brenner.

Noam s’était engagée dans l’armée israélienne le 30 juillet et avait terminé sa formation de tazpitanit le mercredi 4 octobre. Elle est arrivée à son nouveau poste le lendemain et y a servi pendant un jour et demi avant d’être assassinée.

« Nous étions les meilleures amies du monde, et elle était la meilleure grande sœur possible pour tous mes frères et sœurs. Une fille dont on pouvait s’inspirer, c’était elle », a-t-elle déclaré sa sœur, Ofri, 16 ans, dans une vidéo en sa mémoire pour la Treizième chaîne.

« J’ai toujours rêvé d’être comme toi, d’être quelqu’un qui n’est jamais embarrassé par ce qu’il fait ou ce qu’il aime », a ajouté Ofri. « Une personne qui se bat pour la justice, même si ce n’est pas pour elle-même. Une personne qui sait comment faire entendre sa voix, et tu l’as fait de la meilleure et de la plus belle manière que j’aie jamais vue. »

« Tu étais un rayon de soleil qui répandait la lumière partout où tu allais, avec le plus grand sourire que je connaisse, et tes yeux bleus qui calmaient toujours tous ceux qui te croisaient », a poursuivi Ofri. « Tu réussissais à trouver des sujets de conversation avec tout le monde, quel que soit leur âge (…). Tu étais une leader. Personne ne pouvait s’opposer à tes opinions et à ce que tu voulais dire. »

Lors de ses funérailles, sa mère Adva a fait remarquer que dans l’almanach du lycée de Noam, « on parlait de toi comme de ‘Ben Gurion’ et du ‘Premier ministre' ». « Le peuple d’Israël a perdu aujourd’hui une véritable leader unique en son genre, [tu étais] comme un aimant qui attire les gens dès le premier instant, avec une sagesse, une raison, des valeurs et une bienveillance infinies. »

Adva a raconté qu’elle s’était sentie anxieuse à l’idée de déposer Noam pour son premier jour de service, si près de la frontière avec Gaza. « Malheureusement, j’ai été assez stupide pour te laisser là, parce que j’ai été élevée dans l’idée qu’il faut protéger la patrie », a-t-elle déclaré.

« Et tu voulais être à Nahal Oz, sur le front le plus actif. Là où tu pouvais le plus contribuer. »

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’en est suivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.