Crise dans le Golfe : l’émir du Qatar remercie l’Iran pour son soutien
Rechercher

Crise dans le Golfe : l’émir du Qatar remercie l’Iran pour son soutien

Bahreïn, Emirats arabes unis, Egypte et Arabie saoudite accusent Doha de financer des groupes extrémistes et déplorent son rapprochement de l'Iran

L'Emir du Qatar, le Cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani (Crédit : Cia Pak/Nations unies)
L'Emir du Qatar, le Cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani (Crédit : Cia Pak/Nations unies)

L’émir du Qatar, cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, a personnellement remercié jeudi le président iranien Hassan Rouhani pour le soutien apporté par Téhéran à son pays dans la crise qui l’oppose à l’Arabie saoudite et à d’autres pays arabes.

En juin 2017, l’Arabie saoudite, principal rival de l’Iran au Moyen-Orient, et plusieurs de ses alliés -Bahreïn, Emirats arabes unis, Egypte – ont rompu leurs relations avec le Qatar qu’ils accusent de financer des groupes extrémistes et à qui ils reprochent son rapprochement de l’Iran. Ces pays ont également imposé un embargo à Doha.

Lors d’une conversation téléphonique, cheikh Tamim a « exprimé (sa) gratitude au président iranien pour la position de l’Iran vis-à-vis du siège imposé au Qatar », selon un communiqué diffusé par l’agence officielle QNA.

L’émir l’a également remercié pour avoir contribué à « réduire son impact économique, tout particulièrement en ouvrant son espace aérien et ses eaux territoriales », selon QNA.

La seule frontière terrestre du Qatar, celle avec l’Arabie saoudite, est fermée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...