Israël en guerre - Jour 227

Rechercher

Dans le nord du Liban, pénuries d’eau et feux de forêt inquiètent les habitants

La hausse des températures, les pénuries d'eau et les incendies de forêt récurrents s'ajoutent aux inquiétudes des habitants, déjà aux prises avec une grave crise économique

Une colline brûlée par un incendie de forêt près de la ville de Kobayat, dans la région du Akkar au Liban, le 1er septembre 2023. (Crédit : ANWAR AMRO / AFP)
Une colline brûlée par un incendie de forêt près de la ville de Kobayat, dans la région du Akkar au Liban, le 1er septembre 2023. (Crédit : ANWAR AMRO / AFP)

Dans le nord boisé du Liban, la hausse des températures, les pénuries d’eau et les incendies de forêt récurrents s’ajoutent aux inquiétudes des habitants, déjà aux prises avec une grave crise économique qui éclipsait les problèmes climatiques.

« Je n’ai jamais connu une telle chaleur (…) Nous avons perdu une partie des récoltes », déclare Abdallah Hammoud, dans sa ferme nichée au milieu de collines verdoyantes.

Cet homme de 60 ans cultive de tout, des tomates aux figues, dans les environs de la localité de Kobayat, près de la frontière avec la Syrie, dans la région du Akkar.

Là-bas, l’Etat peine à fournir des services de première nécessité, notamment un approvisionnement régulier en eau courante. Ce fermier dépend d’une source voisine pour l’irrigation, mais il affirme que l’eau disponible diminue.

« Nous ne pouvons pas (apporter par camion) de l’eau ici tous les jours, ni pour les récoltes ni pour la maison », dit M. Hammoud.

« Si l’eau venait à manquer, nous devrions partir », ajoute-t-il sans ambages.

Des pompiers et Khaled Taleb (2e à droite), de l’association Akkar Trail, organisent une session de formation sur la lutte contre les incendies volontaires, à Kobayat, dans la région libanaise du Akkar, le 1er septembre 2023. (Crédit : ANWAR AMRO / AFP)

Les précipitations pour l’année ont été inférieures à la moyenne, indique à l’AFP Mohamad Kanj, de Météo Liban.

Selon lui, un épisode caniculaire de 13 jours en août a été « le plus sévère jamais enregistré en termes de nombre de jours, de superficie touchée et de températures ».

Un rapport publié l’année dernière par l’Université américaine de Beyrouth a notamment révélé que la région du Akkar, une des plus défavorisées du Liban avant que le pays ne plonge dans une crise économique sans précédent en 2019, avait une résilience faible à modérée au changement climatique.

« Pas un luxe »

En 2021, des incendies dévastateurs ont fait rage près de Kobayat, région densément boisée. Un adolescent de 15 ans qui tentait d’aider à combattre les sinistres a été tué.

« Les incendies nous ont beaucoup affectés. On a eu peur pour nos vies », avoue Najla Chahine, une ancienne enseignante de 58 ans.

« A présent, il y a une plus grande prise de conscience » du risque d’incendie, dit-elle, soulignant que les habitants devaient se mobiliser davantage pour l’environnement car « l’Etat est absent ».

Son fils Sami, 13 ans, qui participait avec elle à une randonnée dans le cadre d’un festival local mêlant environnement et cinéma, affirme avoir essayé de « sensibiliser le plus possible » ses amis aux questions environnementales.

Les randonneurs ont traversé plusieurs sources locales, l’une réduite à un simple filet, une autre totalement à sec.

Des personnes se rassemblent à la source Banat dans une zone forestière près de Kobayat dans la région du Akkar au Liban, le 1er septembre 2023. (Crédit : ANWAR AMRO / AFP)

Antoine Daher, président du Conseil de l’environnement à Kobayat, une ONG, impute le manque d’eau aux pluies insuffisantes et à la forte demande en eau, exhortant la population à réduire sa consommation.

Malgré la crise économique, « l’environnement ne doit pas être considéré comme un luxe », déclare M. Daher.

Saison des incendies

Son association a créé la première tour de guet anti-incendie au Liban il y a environ 25 ans.

D’autres groupes se mobilisent également dans la région contre les incendies de forêt, comme l’association Akkar Trail.

« Nous sommes actuellement au plus fort de la saison des incendies », explique le fondateur de cette association, Khaled Taleb, en formant en pleine nature un groupe de bénévoles à combattre les incendies, récurrents au cours des dernières années.

La région du Akkar est couverte de 200 km2 de forêts et abrite 73 des 76 types d’arbres différents que compte le Liban, selon M. Taleb.

Des incendies dévastateurs en 2021, près de Kobayat, « ont détruit plus de 1 800 hectares », souligne-t-il, ajoutant que l’accès à l’eau constitue un problème majeur pour son équipe.

En octobre 2019, l’incapacité du gouvernement libanais à contenir des incendies de forêt dévastateurs avait été l’un des déclencheurs d’un mouvement de contestation antigouvernementale sans précédent à l’échelle nationale.

Le Liban « n’a pas les capacités logistiques pour faire face à un énorme incendie », affirme M. Taleb, dont le groupe travaille en coopération avec la défense civile et d’autres secouristes.

Mais il se dit optimiste quant à la mobilisation de la communauté locale: « On n’est pas nés pompiers, mais notre priorité désormais est de protéger la forêt contre tout danger ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.