De la viande non casher vendue chez le principal traiteur casher de Liverpool
Rechercher

De la viande non casher vendue chez le principal traiteur casher de Liverpool

Le rabbin local a averti les résidents que "de graves infractions à la casheroute avaient été constatées chez Roseman’s Delicatessen"

Le traiteur Roseman's Delicatessen à Liverpool, au Royaume-Uni (Google Street View)
Le traiteur Roseman's Delicatessen à Liverpool, au Royaume-Uni (Google Street View)

Le principal commerçant de nourriture casher de Liverpool, en Angleterre, a été surpris en train de vendre de la viande et de la volaille non casher.

Le rabbin Natan Fagleman de l’Office de la casheroute de Liverpool a informé les résidents dans un courrier que « de graves infractions à la casheroute avaient été constatées chez Roseman’s Delicatessen », a rapporté le quotidien local Jewish News.

La lettre appelait tous les clients du traiteur à ne pas utiliser « les ustensiles utilisés pour cuire la viande/volaille achetée chez Roseman’s » et à jeter toute la nourriture portant le symbole de l’Office de la casheroute de Liverpool. Le commerce vendait également de la viande sous vide d’autres fournisseurs et continuera à le faire.

Le rabbin a indiqué que la synagogue et les cuisines communautaires retrouveraient leur statut casher, et qu’il donnera prochainement des directives pour cashériser les maisons, y compris les fours.

Roseman’s Delicatessen avait démenti des rumeurs de fermeture plus tôt cette année.

Le Jewish News a écrit dans un éditorial que « Liverpool avait été très affecté par la crise économique et les conséquences de l’austérité. Les familles juives, qui ne peuvent pas systématiquement se permettre d’acheter de la nourriture casher, laquelle coûte plus cher, n’ont pas été épargnées. Au-delà des effets et désagréments immédiats causés aux familles, une enquête approfondie doit être menée afin de déterminer comment de la nourriture non casher a été vendue et présentée de bonne foi comme casher. C’est un véritable scandale ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...