Décès d’Andre Hadju, compositeur et lauréat du Prix Israël
Rechercher

Décès d’Andre Hadju, compositeur et lauréat du Prix Israël

Le professeur de musique israélien est décédé le 1 août dernier à Jérusalem à l'âge de 84 ans

Andre Hajdu (Crédit : Capture d’écranYouTube)
Andre Hajdu (Crédit : Capture d’écranYouTube)

Andre Hadju, le compositeur et le professeur de musique israélien est décédé le 1 août dernier à Jérusalem à l’âge de 84 ans.

Le musicien et ethnomusicologie est né en 1932 en Hongrie où il a étudié à l’académie de musique Franz Liszt à Budapest. Disciple de Zoltan Kodaly, il étudie pendant plusieurs années la culture musicale Gypsy. Il publiera de nombreux articles à ce sujet.

Après la révolution hongroise de 1956, il rejoint la capitale française et entre au conservatoire de Paris ou il devient l’élève de Darius Milhaud.

Dans les années 1960, il enseigne la musique au conservatoire de Tunis. C’est durant ce séjour en Tunisie que le musicien commence à devenir religieux grâce à l’influence du Rav Léon Ashkenazi-Manitou.

Le musicien fait son alyah en 1966 et s’installe à Jérusalem. En 1969, Andre Hadju se marie et fonde une famille. Il a eu six enfants.

En Israël, il explore les origines juives de la musique, notamment le répertoire klezmer et hassidique.

Il a enseigné à l’académie de musique de Tel Aviv et a été le directeur du département musique à l’université de Bar Ilan.

En 1997, le Prix Israël lui est décerné en hommage à sa carrière.

Andre Hadju est également connu pour avoir enseigné à de nombreux musiciens israéliens tels que Gil Shohat, Jonathan Razel, Matti Kovler et Matan Porat, pour ne citer qu’eux.

Il a été inhumé au cimetière du mont des Oliviers, Har Hazitim, à Jérusalem.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...