Des activistes pro-palestiniens piègent le public d’une conférence sur Israël à Londres
Rechercher

Des activistes pro-palestiniens piègent le public d’une conférence sur Israël à Londres

La police a escorté l’avocat israélien Hen Mazzig et le public réuni pour l’écouter hors de l'université devant des manifestants criant “Honte !” et "Libérez la Palestine !"

Des voitures de police à l'extérieur de l'UCL à Londres, le 27 octobre 2016 (Crédit : Elliott Miller/Twitter)
Des voitures de police à l'extérieur de l'UCL à Londres, le 27 octobre 2016 (Crédit : Elliott Miller/Twitter)

Les officiers de police ont été appelés jeudi sur le site d’un événement israélien organisé sur le campus de l’University College London (UCL), à Londres, après que des manifestants pro-palestiniens aient été aperçus piégeant l’auditoire dans la salle où se tenait le débat et empêchant les autres d’y entrer.

Hen Mazzig, avocat israélien, devait prendre la parole à l’occasion de cette conférence accueillie par les « Amis d’Israël » à l’UCL et l’association « CAMERA on Campus », mais le mouvement de protestation mené par la Friends of Palestine Society a commencé dès le début de son intervention.

Dans une série de vidéos filmées lors de l’événement, les manifestants tapent sur les fenêtres et sur la porte du hall, criant “Libérez, libérez la Palestine” et « Du fleuve à la mer, la Palestine libre ».

A l’extérieur de la salle, un membre de l’auditoire se confronte à un groupe de manifestants qui lui refuse l’entrée tandis que d’autres perturbent et interrompent le discours.

Mazzig, qui est le directeur de formation de « StandWithUs » en Israël, tente d’avancer dans le déroulé de sa conférence mais la tension est palpable, comme cela apparaît clairement dans la séquence filmée.

Posted by Sussex Friends Of Israel on Thursday, 27 October 2016

Dans la publication Facebook d’une des vidéos, Mazzig explique à ses suiveurs : “La situation est vraiment hors de toute possibilité de contrôle, nous sommes en train de nous cacher dans la salle et il y a des manifestants dehors ».

“Je ne pense même pas que même au cours du temps que j’ai passé dans les forces israéliennes, c’était aussi dangereux que c’est le cas en ce moment même, c’est vraiment effrayant”, indique-t-il, ajoutant que certaines femmes juives présentes lors de l’événement ont été agressées par les manifestants.

La directrice du campus de « StandWithUs – Royaume Uni » a fait savoir qu’elle avait été agressée, aux côtés d’autres personnes présentes.

Posted by Sussex Friends Of Israel on Thursday, 27 October 2016

Sur la vidéo, des gardiens de sécurité peuvent être vus en train de bloquer la porte de la salle pour empêcher les manifestants de la prendre d’assaut, tout en tentant de conserver le calme des deux côtés.

La police est arrivée sur les lieux peu de temps après pour escorter l’auditoire hors de la salle, devant les manifestants qui n’ont cessé de crier « Honte ! Honte ! »

Un agent qui s’est adressé au public réuni dans une vidéo postée sur la page Facebook des Amis d’Israël du Sussex a expliqué que la police n’avait pu empêcher les hurlements – « c’est ce qu’ils font » – mais que les agents avaient dû s’assurer que les membres de l’auditoire ne seraient pas “agressés ou empêchés de partir ou quoi que ce soit de cette nature”.

https://twitter.com/Elliotmiller94/status/791726899378659330

« J’ai dû partir en hâte de l’événement de l’@UCL avec les forces de sécurité. Le campus était une zone de guerre et les rues, à côté, sont sûres. Je suis sorti. Mon Dieu », a tweeté Mazzig plus tard.

A un certain moment, durant la conférence, certains des membres de l’auditoire et les manifestants palestiniens se sont trouvés dans la même pièce, brandissant qui des drapeaux israéliens, qui des drapeaux palestiniens, tandis que les manifestants criaient « 5, 6, 7, 8, Israël est un état terroriste ».

https://twitter.com/Elliotmiller94/status/791736455919968256

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...