Des ados britanniques écopent d’une amende pour avoir volé des objets à Auschwitz
Rechercher

Des ados britanniques écopent d’une amende pour avoir volé des objets à Auschwitz

Les juges polonais les ont condamnés à payer une amende de 500 dollars chacun. Ils devront par ailleurs verser 1 500 dollars à la Fondation du mémorial des victimes de ce camp de la mort

L'entrée du camp d'extermination nazi d'Auschwitz-Birkenau avec le tristement célèbre mot d'ordre "Arbeit macht frei" (Le travail libère). (Crédit : Joël Saget/AFP)
L'entrée du camp d'extermination nazi d'Auschwitz-Birkenau avec le tristement célèbre mot d'ordre "Arbeit macht frei" (Le travail libère). (Crédit : Joël Saget/AFP)

Deux adolescents britanniques qui avaient tenté de voler des objets sur le site du musée d’Auschwitz-Birkenau ont paru devant un tribunal polonais et ont écopé d’une amende.

Les deux jeunes, âgés de 19 ans aujourd’hui et originaires de Hertfordshire au Royaume Uni, avaient 17 ans en juin 2015 lorsque est survenu cet incident.

Les gardes du musée les avaient arrêtés alors qu’ils effectuaient un voyage avec leur école, l’établissement privé Perse School de Cambridge. Les adolescents auraient dissimulé dans leurs sacs des fragments de tondeuse, du verre provenant des baraquements et des boutons prélevés sur la zone « Canada » de l’ancien camp de Birkenau, où se tenaient les entrepôts remplis d’objets qui avaient été volés aux Juifs.

Les adolescents ont plaidé coupable dès le début de l’enquête et ont écopé d’une amende en sanction. Ils ont été autorisés à retourner à Cambridge.

Plus tard, leurs avocats ont retiré leur plaider-coupable, affirmant que les deux jeunes ignoraient que les objets dérobés avaient une signification culturelle.

Ils ont été accusés à l’origine de vol nuisant gravement à la culture, ce qui entraîne une peine pouvant aller jusqu’à 10 ans d’emprisonnement. Mais après que les experts ont indiqué au tribunal que les objets n’avaient pas de signification culturelle particulière, les accusations ont été réduites et les deux adolescents ont dû répondre de dégâts commis sur un site historique d’importance.

Au tribunal de Cracovie dans le sud de la Pologne, mercredi, le magistrat a condamné les deux jeunes à une amende de 500 dollars et leur a ordonné de donner plus de 1 500 dollars à la fondation du mémorial des victimes d’Auschwitz-Birkenau.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...