Israël en guerre - Jour 225

Rechercher

Des anciens du Fonds Tikvah exhortent le groupe à cesser de soutenir le Kohelet Forum

Pour les 25 universitaires le groupe conservateur cherche à "subvertir la démocratie israélienne"

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

Des Israéliens opposés à la réforme du système judiciaire du gouvernement manifestant devant les bureaux du Fonds Tikvah, à New York, le 8 mars 2023. (Crédit : Luke Tress/Times of Israel)
Des Israéliens opposés à la réforme du système judiciaire du gouvernement manifestant devant les bureaux du Fonds Tikvah, à New York, le 8 mars 2023. (Crédit : Luke Tress/Times of Israel)

NEW YORK – Plus de deux douzaines d’anciens élèves du Fonds Tikvah, une organisation juive américaine conservatrice, ont exhorté le groupe à arrêter d’apporter son soutien au Kohelet Policy Forum, un groupe de réflexion israélien qui est un acteur clé de la politique israélienne conservatrice et de la réforme du système judiciaire du gouvernement.

Les anciens élèves ont envoyé une lettre au conseil d’administration du Fonds Tikvah le mois dernier.

« Kohelet cherche à renverser les mécanismes de contrôle et les garanties légales qui protègent la démocratie israélienne », affirment les pétitionnaires.

La lettre indique que Kohelet défend des politiques qui menacent les droits fondamentaux des minorités, des femmes et de la communauté LTBTQ. Elle indique également que le forum nuit aux personnes en situation de handicap en s’opposant aux avantages fiscaux accordés aux non-voyants, et aux parents en plaidant contre la supervision des normes de sécurité dans les berceaux.

« Le forum poursuit de nombreux objectifs contraires à la mission du Fonds Tikvah, qui est de favoriser l’épanouissement des Juifs », indique la lettre. « Plutôt que d’être un organisme conservateur ou traditionaliste, il promeut un programme révolutionnaire, sapant les institutions et les principes démocratiques consacrés d’Israël et de sa Déclaration d’Indépendance, ainsi que les impératifs moraux de la tradition juive. »

« L’effet cumulatif des changements radicaux que le forum promeut mettra aussi, selon toute probabilité, en danger notre capacité à travailler librement et de manière productive en tant qu’universitaires, en Israël ou avec Israël. Un tel programme est très éloigné de ce que nous pensions être le Fonds Tikvah lorsque nous avons rejoint ses programmes. »

Vingt-cinq anciens boursiers et universitaires du Fonds Tikvah ont signé la déclaration, dont des professeurs de l’université hébraïque de Jérusalem et de plusieurs universités américaines de la « Ivy League ». Les universitaires ont demandé à rester anonymes par crainte de représailles de la part de Kohelet.

Le Fonds Tikvah, une organisation à but non lucratif basée à New York, n’a pas répondu à la lettre. Il n’a pas non plus encore répondu à une demande de commentaire.

« Nous avons supposé qu’ils avaient intérêt à savoir ce que les anciens élèves pensent de l’organisation que le fonds a choisi de soutenir », a déclaré l’un des signataires de la lettre. « L’absence totale de réponse du fonds, ne serait-ce que pour accuser réception de la pétition, semble indiquer le contraire. »

Le pétitionnaire a déclaré que le Fonds Tikvah avait l’habitude de soutenir des programmes académiques de haute qualité dans de grandes universités américaines, mais qu’il avait changé d’orientation au cours des dix dernières années en soutenant Kohelet. Les universitaires, qui avaient auparavant participé en tant que boursiers sont désormais associés à « une organisation qui cherche à transformer la société israélienne d’une manière qui, à leur avis (largement partagé dans le monde universitaire), empêchera la liberté académique et une vie scientifique et culturelle viable », a déclaré l’ancien étudiant.

Des Israéliens opposés à la réforme judiciaire du gouvernement manifestant devant les bureaux du Fonds Tikvah, à New York, le 8 mars 2023. (Crédit : Luke Tress/Times of Israel)

Kohelet a été profondément impliqué dans les efforts déployés par le gouvernement pour radicalement réformer le système judiciaire, et a fourni un soutien juridique à d’autres lois controversées ces dernières années, notamment la Loi sur l’État-nation de 2018 et la déclaration de l’ancien secrétaire d’État américain Mike Pompeo selon laquelle les implantations de Cisjordanie n’étaient « pas incompatibles avec le droit international » en 2019.

Kohelet rédige des projets de loi pour les députés, fournit des justifications juridiques pour les politiques et s’efforce de promouvoir un réseau conservateur couvrant Israël et les États-Unis, entre autres activités.

Le Fonds Tikvah entretient des liens de longue date avec Kohelet.

Le président de Kohelet, Moshe Koppel, fait partie du conseil d’administration de Tikvah. (Koppel a écrit au sujet de la législation sur le blog du Times of Israel). D’autres membres du personnel sont également passés d’une organisation à l’autre.

Tikvah est également liée au député Simcha Rothman, président de la commission de la Constitution, du Droit et de la Justice de la Knesset, et figure clé de la coalition qui a accéléré le processus législatif de la réforme du système judiciaire à la Knesset en dépit de l’opprobre généralisée dont elle a fait l’objet. Tikvah compte Rothman parmi ses anciens élèves dans son rapport d’impact et l’a accueilli dans son podcast et lors d’autres événements. Le ministre de la Diaspora, Amichaï Chikli (Likud), est un autre ancien élève de Tikvah.

Le député Simcha Rothman présidant la commission de la Constitution, du Droit et de la Justice, à la Knesset, le 29 mai 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Des manifestants israéliens à New York ont pris pour cible le Fonds Tikvah, notamment en organisant un rassemblement devant les bureaux de l’organisation. Les manifestants accusent le Fonds Tikvah de soutenir le projet de la réforme, qui aura un impact dramatique sur la société israélienne si elle était adoptée dans sa forme actuelle, bien que les dirigeants américains de l’organisation ne vivent pas dans le pays, n’y paient pas d’impôts et n’élèvent pas leur famille en Israël.

Rothman et d’autres députés de la coalition se trouvent à New York cette semaine pour la parade annuelle « Celebrate Israel » prévue ce dimanche.

Depuis leur arrivée dans la région, des manifestants ont harcelé Rothman et le ministre de l’Économie Nir Barkat (Likud), notamment devant une synagogue du New Jersey où Rothman s’exprimait jeudi.

Le groupe de protestation dirigé par des Israéliens a annoncé une série de manifestations lors des apparitions des députés tout au long de la semaine.

Vendredi, Rothman a violemment arraché le mégaphone d’une manifestante – un geste qui a été soutenu par ses collègues de la coalition.

Les opposants à ce projet de loi estiment qu’il privera la Haute Cour de justice de son pouvoir de contrôle et d’équilibre face au Parlement, ce qui érodera dangereusement le caractère démocratique d’Israël. Les partisans de la réforme affirment qu’elle est nécessaire pour contrôler ce qu’ils considèrent comme un système judiciaire trop envahissant.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.