Rechercher

Des centaines de manifestants se rassemblent pour l’Ukraine à Tel Aviv

Les manifestants ont scandé "Poutine, fasciste" ou "Israël, fais-toi entendre !" devant l'ambassade russe alors que Bennett rencontrait le maître du Kremlin à Moscou

  • Des manifestants brandissent des pancartes et des drapeaux pendant une manifestation contre l'invasion russe de l'Ukraine à Tel Aviv, le 5 mars 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
    Des manifestants brandissent des pancartes et des drapeaux pendant une manifestation contre l'invasion russe de l'Ukraine à Tel Aviv, le 5 mars 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
  • Des manifestants brandissent des pancartes et des drapeaux pendant une manifestation contre l'invasion russe de l'Ukraine à Tel Aviv, le 5 mars 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
    Des manifestants brandissent des pancartes et des drapeaux pendant une manifestation contre l'invasion russe de l'Ukraine à Tel Aviv, le 5 mars 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
  • Des manifestants brandissent des pancartes et des drapeaux pendant une manifestation contre l'invasion russe de l'Ukraine à Tel Aviv, le 5 mars 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
    Des manifestants brandissent des pancartes et des drapeaux pendant une manifestation contre l'invasion russe de l'Ukraine à Tel Aviv, le 5 mars 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
  • Des manifestants brandissent des pancartes et des drapeaux pendant une manifestation contre l'invasion russe de l'Ukraine à Tel Aviv, le 5 mars 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
    Des manifestants brandissent des pancartes et des drapeaux pendant une manifestation contre l'invasion russe de l'Ukraine à Tel Aviv, le 5 mars 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Des centaines de personnes ont défilé à Tel Aviv, samedi soir, pour soutenir l’Ukraine et protester contre l’invasion russe en cours dans le pays.

Les manifestants se sont rassemblés sur la place Habima et ils ont marché jusqu’à l’ambassade russe, scandant des slogans qui incluaient : « Israël, fais-toi entendre ! », « Poutine est un fasciste » et « Stop à la guerre en Ukraine ».

De leur côté, environ une centaine de protestataires se sont aussi regroupés devant la résidence de Naftali Bennett à Raanana.

« Nous sommes venus ici pour soutenir les Ukrainiens », ont expliqué deux manifestants originaires de Géorgie à Walla News.

« Nous avons subi la guerre avec la Russie alors nous savons ce que c’est. Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir », ont-ils continué.

« Je suis originaire de Russie, je suis contre cette guerre et je suis contre Poutine. C’est la seule chose que nous pouvons faire pour essayer de faire stopper la guerre », a commenté un autre participant au rassemblement.

Des manifestants brandissent des pancartes et des drapeaux pendant une manifestation contre l’invasion russe de l’Ukraine à Tel Aviv, le 5 mars 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Certains manifestants brandissaient des pancartes présentant des caricatures comparant le leader russe à Adolf Hitler – une comparaison devenue populaire parmi les manifestants du monde entier depuis le début de l’offensive russe, le 24 février.

D’autres panneaux étaient ornés de croix gammées et autres symboles nazis.

Des manifestants brandissent des pancartes et des drapeaux pendant une manifestation contre l’invasion russe de l’Ukraine à Tel Aviv, le 5 mars 2022. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Cette comparaison avec Hitler avait déjà été avancée dans le passé par le compte officiel Twitter de l’Ukraine, qui avait publié une caricature de Poutine regardant dans les yeux avec admiration un Hitler à la taille démesurée au lendemain de l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Si Israël a refusé d’adopter un positionnement clair contre la Russie officiellement, les Israéliens affichent, de leur côté, un front uni contre la guerre et contre le président russe. Des rassemblements pro-ukrainiens ont régulièrement eu lieu depuis le début de l’invasion.

La plus grande manifestation a été organisée samedi dernier, réunissant des milliers de personnes qui ont défilé jusqu’à l’ambassade russe de Tel Aviv.

Une semaine plus tard, l’invasion russe est encore en cours. Aucune fin du conflit ne semble poindre à l’horizon.

Le Premier ministre Naftali Bennett, au centre, s’entretient avec le président russe Vladimir Poutine, à droite, accompagné du ministre du Logement Ze’ev Elkin qui a agi en tant que traducteur à la résidence de Poutine à Sotchi, en Russie, le 22 octobre 2021. (Crédit: Kobi Gidon/GPO)

Alors que les protestataires s’étaient rassemblés aux abords de son domicile, le Premier ministre Naftali Bennett s’entretenait avec Poutine au Kremlin, un voyage secret qui a été considéré comme une initiative visant à développer davantage un rôle potentiel de médiateur entre les deux pays, Israël ayant tissé de bonnes relations avec Kiev et avec Moscou.

Bennett a aussi parlé à deux reprises pendant la soirée avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky suite à sa rencontre avec Poutine. Il est aussi allé en Allemagne pour y rencontrer le chancelier Olaf Scholz et il a échangé au téléphone avec le président français Emmanuel Macron.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...