Des centaines de nouvelles maisons sur le point d’être approuvées en Cisjordanie ?
Rechercher

Des centaines de nouvelles maisons sur le point d’être approuvées en Cisjordanie ?

La Commission de l'administration civile va se réunir pour la première fois depuis des mois après avoir été reportée en raison de la visite de Trump

Des constructions dans l'implantation israélienne de Kiryat Arba, près de Hébron en Cisjordanie, le 2 avril 2017. (Crédit : Wisam Hashlamoun/Flash90)
Des constructions dans l'implantation israélienne de Kiryat Arba, près de Hébron en Cisjordanie, le 2 avril 2017. (Crédit : Wisam Hashlamoun/Flash90)

La Haute-commission de l’administration civile chargée de la planification devrait se rencontrer la semaine prochaine et faire avancer des projets de construction multiples en Cisjordanie qui avaient été mis de côté pour diverses raisons, notamment la visite effectuée la semaine dernière par Donald Trump en Israël.

La Commission devrait se réunir mardi et mercredi, et ce sera la première fois depuis que Trump a pris ses fonctions à la Maison Blanche au mois de janvier.

Les projets variés sur son ordre du jour comprennent l’avancée de 2 600 maisons à travers les différentes étapes de la planification. Sur ces maisons, plus de 400 devraient recevoir une approbation finale de permis de construire, notamment pour certaines qui seront situées hors des blocs d’implantation majeurs.

Le gouvernement ne s’attend pas à ce que ces approbations causent des problèmes d’ordre diplomatique avec Washington, le sujet ayant déjà été discuté avec l’administration Trump, a confié un responsable israélien. « Il y a des plans, certains d’entre eux sont déjà anciens et ont été gelés à des stades divers », a-t-il ajouté.

La Commission se réunit habituellement tous les deux à trois mois mais sa dernière rencontre avait été reportée en raison de la visite de Trump en Israël.

Le Premier ministre  Netanyahu et le président américain Donald Trump à la Maison Blanche le 15 février 2017 (Crédit : Avi Ohayun/GPO)
Le Premier ministre Netanyahu et le président américain Donald Trump à la Maison Blanche le 15 février 2017 (Crédit : Avi Ohayun/GPO)

Jeudi, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a ordonné à une équipe du personnel de mener une revue globale de tous les nouveaux plans, a fait savoir le site d’information NRG. Le groupe a approuvé les plans qui seront pris en considération par l’administration civile la semaine prochaine.

Un porte-parole du Conseil de Yesha a pour sa part indiqué que « nous espérons voir se refléter les décisions prises par le cabinet lors de la réunion de la Commission la semaine prochaine ».

Il a déclaré que même si tous les plans étaient approuvés, ce ne serait pas suffisant pour répondre aux demandes d’habitations en Cisjordanie.

« Même ça, c’est trop peu », a-t-il indiqué, « en comparaison à la nécessité croissante créée par des années de gel sur les constructions, ce qui a engendré une pénurie d’habitations en Judée et en Samarie ».

Le chef du Conseil régional de Har Hevron, Yohai Damari, a appelé les ministres gouvernementaux « après l’approbation de constructions arabes sur des terres appartenant à l’état, la semaine dernière, à renforcer le mouvement d’implantations et à libérer tous les plans qui ont été gelés au cours des huit ans qui ont marqué la période sèche d’Obama ».

Au début de la semaine, un chef d’implantation israélien aurait averti l’administration Trump qu’il ne fallait pas exercer trop de pressions sur Netanyahu en faveur de la paix – ce qui risquerait sa chute.

Selon l’article, le chef du Conseil régional de Samarie Yossi Dagan aurait ainsi déclaré aux responsables de la Maison Blanche : « Si vous mettez trop de pression sur Netanyahu, il tombera ».

Alors que dans les premiers jours de l’administration Trump, la Maison Blanche avait insisté sur le fait que les implantations « n’étaient pas une entrave à la paix », durant la visite de Netanyahu à Washington au mois de février, le président avait dit au Premier ministre qu’il souhaitait « un peu de retenue sur les implantations » de sa part et avait indiqué dans une interview accordée à un média hébreu que les implantations « ne sont pas une bonne chose pour la paix ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...