Des députés temporairement sourds et muets
Rechercher

Des députés temporairement sourds et muets

Un déjeuner pour la sensibilisation aux handicaps a été organisé à la Knesset aujourd'hui

La députée Karin Elharar (Yesh Atid), présidente de la commission du Contrôle de l'État de la Knesset, pendant une réunion de la commission, le 8 juin  2015. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)
La députée Karin Elharar (Yesh Atid), présidente de la commission du Contrôle de l'État de la Knesset, pendant une réunion de la commission, le 8 juin 2015. (Crédit : Miriam Alster/Flash90)

Certains législateurs ont eu le droit à un déjeuner particulier aujourd’hui à la cafétéria du Parlement.

A chaque plat, les 12 députés, qui ont accepté de participer à l’expérience, ont été privés d’un sens dans le but de ressentir comment un handicapé appréhende un repas.

Leurs yeux ont été recouverts pendant l’entrée. De la musique très forte a été jouée dans leurs oreilles, pendant le plat principal et ils ont dû manger leur dessert avec de grands gants qui compliquaient le maniement des couverts.

Le député Ilan Gilon, qui est lui-même en fauteuil roulant, a supervisé l’initiative avec l’ONG Access Israel, qui défend les droits des handicapés, et le directeur général de la Knesset, Ronen Plot.

« Cette expérience nous permet, au moins pour un moment, de nous mettre à la place des personnes pour qui de simples activités, comme manger et boire, sont des défis du quotidien », a expliqué Gilon.

La députée de Yesh Atid, Karin Elharar, qui souffre d’une dystrophie musculaire, a salué le chef de l’exécutif de la Knesset, Plot, qui s’est assuré que le bâtiment de la Knesset soit accessible aux handicapés.

« L’accessibilité n’est pas un slogan mais un mode de vie, et il fait tout ce qu’il peut pour rendre la Knesset accessible à tout le monde », a déclaré Elharar dans un commentaire élogieux inter-parti rare dans la mesure où Plot fait partie du Likud.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...