Des dizaines de Syriens tués dans une frappe aérienne russe
Rechercher

Des dizaines de Syriens tués dans une frappe aérienne russe

Moscou a confirmé les premières frappes de l'aviation russe en Syrie près de la ville de Homs

Capture d'écran d'une frappe attribuée aux Russes en Syrie (Crédit : Capture d'écran YouTube)
Capture d'écran d'une frappe attribuée aux Russes en Syrie (Crédit : Capture d'écran YouTube)

Les forces russes stationnées en Syrie, en soutien au président Bachar al-Assad, ont procédé mercredi à leur premier bombardement aérien près de la ville de Homs, en partie tenue par des rebelles, selon un responsable américain.

« Les Russes nous ont prévenus qu’ils allaient commencer leurs frappes », a indiqué ce responsable de la défense américaine.

Les Etats-Unis sont à la tête d’une coalition qui depuis plus d’un an bombarde les positions du groupe Etat islamique en Syrie et en Irak.

Au moins 27 civils ont été tués mercredi dans des frappes aériennes sur les villes syriennes près de la ville de Homs, a signalé l’Observatoire syrien pour les droits de l’Homme, peu de temps après que la Russie a déclaré qu’elle avait donné le feu vert pour des opérations militaires dans le pays.

Des rapports non confirmés ont affirmé que les frappes aériennes menées sur les villes d’Al-Rastan, de Talbisah et de Zaafranah, au nord de Homs, faisaient partie d’une série de frappes menées par des avions de combat du gouvernement syrien.

D’autres rapports ont affirmé que les frappes sur Zaafranah et Talbisah ont été effectuées par des avions de combat russes suite à l’approbation de Moscou pour une action militaire en Syrie.

Le bilan total du nombre de morts devrait augmenter car il y a eu plusieurs personnes grièvement blessées et d’autres portées disparues après les frappes, a ajouté le groupe d’observation.

Un autre raid aérien sur la ville de Ltamenah, au nord-ouest de Hama, aurait également été mené par des avions de combat russes, selon les groupes de l’opposition.

Les groupes d’opposition ont publié des vidéos en ligne prétendant montrer les attaques russes.

La véracité des rapports évoquant les attaques russes présumées ne pouvait pas être immédiatement confirmée.

Ces rapports ont été publiés peu après que les législateurs russes ont voté à l’unanimité l’autorisation de laisser le président Vladimir Poutine envoyer des troupes en Syrie pour mener des frappes aériennes.

La Russie, au cours des dernières semaines, a déployé de nombreux avions militaires sur une base aérienne près de la ville côtière de Lattaquié, à seulement 75 kilomètres à l’ouest de Ltamenah.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...