Des douzaines d’Ukrainiens détenus pendant des heures à l’aéroport Ben Gurion
Rechercher

Des douzaines d’Ukrainiens détenus pendant des heures à l’aéroport Ben Gurion

Cet incident est survenu vingt-quatre heures après que des voyageurs israéliens ont été également bloqués pendant des heures en Ukraine

Les voyageurs font la queue au contrôle des passeports de l'aéroport international Ben Gurion en Israël. (Yossi Zamir / Flash90)
Les voyageurs font la queue au contrôle des passeports de l'aéroport international Ben Gurion en Israël. (Yossi Zamir / Flash90)

Environ 140 citoyens ukrainiens qui souhaitaient entrer en Israël ont été retenus pendant des heures à l’aéroport international Ben Gurion dans la journée de samedi. La veille, des douzaines d’Israéliens avaient été temporairement placés en détention et interdits d’entrée en Ukraine.

Ces incidents sont survenus dans un contexte de forte hausse du nombre d’Ukrainiens refoulés à l’entrée de l’Etat juif, ces derniers mois.

« Tous les passagers ont été soumis à un interrogatoire spécial et leurs passeports ont été confisqués », a expliqué un touriste ukrainien au site d’information Ynet.

« Lors de l’interrogatoire, des questions nous ont été posées sur l’objectif de notre visite, nos proches en Israël, notre travail en Ukraine », a-t-il témoigné.

« On a pris nos empreintes et plus encore. Après l’interrogatoire, on nous a dit d’attendre alors que nous n’avions plus ni passeport, ni valises. Nous avons été emmenés – nous formions un groupe de 30 personnes – dans des couloirs fermés, sans réseau téléphonique. On nous a dit qu’on nous garderait autant de temps que nécessaire, sans aucune explication », a témoigné un touriste.

Il a ajouté qu’on lui avait ultérieurement expliqué à l’ambassade ukrainienne que ce qu’il s’était passé était une mesure de rétorsion israélienne, en réaction au placement en détention d’Israéliens en Ukraine.

Lors d’un incident vendredi, des Israéliens détenus en Ukraine avaient été libérés après l’intervention de l’ambassade israélienne à Kiev, a expliqué le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Emmanuel Nahshon.

Certains de ces Israéliens ont indiqué ignorer pourquoi ils n’avaient pas eu l’autorisation d’entrer en Ukraine. Le ministère des Affaires étrangères a fait savoir qu’il avait demandé à l’ambassade d’obtenir des clarifications à ce sujet.

Une vidéo de l’aéroport de Kiev montrait un groupe d’Israéliens échanger vivement avec des agents de sécurité, leur affirmant se trouver là depuis plus de 24 heures.

Les Israéliens détenus à l’aéroport international Boryspil de Kiev en Ukraine dans une vidéo diffusée par la Douzième chaîne, le 15 février 2019 (Capture d’écran : Douzième chaîne)

Selon Ynet, 4 430 Ukrainiens n’ont pas pu entrer au sein de l’Etat juif l’année dernière contre 1 400 en 2017, même si les deux pays ont passé un accord d’exemption de visas mutuelle pour leurs citoyens.

Israël a refoulé 19 000 personnes à ses frontières en 2018, un chiffre sans précédent.

Le journal économique Globes a fait savoir au mois de décembre que les touristes issus des pays de l’est de l’Europe sont souvent contrôlés, parce que plus enclins à venir travailler illégalement dans le pays et parfois à immigrer clandestinement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...