Rechercher

Des insultes antisémites inscrites sur le courrier d’un Belgo-Israélien

"Le courrier m’est revenu parce que l’adresse du notaire à Anderlecht avait été rendue illisible. Par une croix gammée et l’inscription J Fuck", a expliqué l'homme

Yves Biron, un Belgo-Israélien résidant de Rishon LeZion, et sa lettre renvoyée chez lui avec une croix gammée et les mots « J Fuck ». (Crédit : Yves Biron)
Yves Biron, un Belgo-Israélien résidant de Rishon LeZion, et sa lettre renvoyée chez lui avec une croix gammée et les mots « J Fuck ». (Crédit : Yves Biron)

En août 2021, Yves Biron, un Belgo-Israélien résidant de Rishon LeZion, au sud de Tel Aviv, envoyait depuis Israël un courrier à son notaire à Anderlecht, en Belgique.

Après quatre mois, le courrier, pourtant arrivé en Belgique, est finalement revenu en Israël, au domicile de ce professeur d’auto-école de 56 ans, muni de la mention « adresse insuffisante/incorrecte ».

« Le courrier m’est revenu parce que l’adresse du notaire à Anderlecht avait été rendue illisible. Par une croix gammée et l’inscription J Fuck », a-t-il déploré auprès de la presse belge.

Après avoir alerté les journaux, il a également pris contact avec l’ambassade d’Israël en Belgique et diverses associations juives.

« C’est un fait grave. Je déplore cette énième expression de haine antisémite », a déclaré Emmanuel Nahshon, ambassadeur d’Israël en Belgique, à l’agence de presse Belga. « Je fais pleinement confiance aux autorités belges pour faire face de manière déterminée à ce phénomène. »

Le service de poste belge, BPost, a ouvert une enquête, les inscriptions sur la lettre ayant vraisemblablement été réalisées quand celle-ci se trouvait en Belgique. « Ce genre de comportement n’est pas aligné avec nos valeurs et nous le jugeons sévèrement », a réagi Laura Cerrada Crespo, porte-parole de l’entreprise.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...