Des Israéliens font don de 70 000 shekels à l’homme arabe battu par la police
Rechercher

Des Israéliens font don de 70 000 shekels à l’homme arabe battu par la police

Après que les images de l'arrestation violente de Maysam Abu Al Qian à Tel-Aviv sont devenues virales, une campagne lève des fonds pour couvrir ses frais de scolarité

Une photo de Maysam Abu Alqian prise après que des policiers en civil l'ont battu lors de son arrestation, à Tel Aviv, le 22 mai 2016. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Une photo de Maysam Abu Alqian prise après que des policiers en civil l'ont battu lors de son arrestation, à Tel Aviv, le 22 mai 2016. (Crédit : capture d'écran YouTube)

Un site de crowdfunding en ligne a recueilli près de 70 000 shekels pour couvrir les frais d’enseignement supérieur de Maysam Abu Alqian, un Arabe israélien qui a été battu par la police lors d’une arrestation violente, à Tel Aviv, dimanche.

Alqian, 19 ans, travaillait jusqu’à 20 heures par jour dans un Burger King de Tel Aviv, ainsi qu’au Yuda Supermarché, pour économiser de l’argent pour couvrir ses frais de scolarité universitaire. Les photos et les séquences vidéo de policiers en civil battant Alqian à l’extérieur de Yuda sont immédiatement devenues virale sur internet, suscitant l’indignation et les dénonciations de la brutalité policière.

Le groupe des droits de l’homme israélien, Negev Coexistence Forum, a lancé la campagne de levée de fonds sur Headstart.co.il, lundi, avec l’objectif initial de 40 000 shekels, mais les promesses de dons sur le site sont rapidement parvenues à un peu moins de 70 000 shekels.

« Je tiens à remercier tous les donateurs de tout mon cœur », a déclaré Alqian sur la page de la campagne. « Maintenant, je comprends véritablement ce que c’est que l’aide ».

Originaire de la ville bédouine du Néguev, Hura, Alqian espère commencer une licence en psychologie à l’automne.

« J’espère que ce qui m’est arrivé permettra de changer la loi afin que la police ne soit pas en mesure d’agresser les civils », a-t-il dit. « Je voudrais m’inscrire dès maintenant, mais je dois attendre de sortir de garde à vue ».

Le père de Alqian, Ahmed, a également exprimé sa gratitude aux centaines de donateurs qui soutiennent son fils.

« Il travaille si dur, que parfois il n’a même pas le temps de se raser, donc je suis reconnaissant à tous ceux qui ont donné un shekel pour son éducation », a-t-il dit. « Nous vivons dans la coexistence, et nous voulons continuer à vivre dans la coexistence. Je souhaite juste que la police apprenne à mettre les bonnes personnes au bon endroit ».

Après l’incident, Alqian a dit qu’il ne travaillerait plus à Tel Aviv afin d’économiser pour ses frais de scolarité.

L’une des personnes ayant lancé la campagne, Michal Rotem, a déclaré que les membres du Forum ont été agréablement surpris par l’effusion de soutien à Alqian.

« Cela nous a vraiment tous pris par surprise. C’était hésitant au début, mais ensuite les chiffres ont juste continué à augmenter », a-t-elle confié au site d’informations Ynet, mardi.

« Après avoir rencontré Maysam, nous avons appris à quel point il a travaillé pour économiser de l’argent pour son diplôme. Il y en avait beaucoup qui cherchaient un moyen de le soutenir, de sorte que cette idée de soutenir son éducation nous est venue », a déclaré Rotem.

Tous les fonds dépassant le but initial permettront de couvrir ses frais juridiques découlant de son arrestation.

La collecte de fonds intervient alors que la police continue à enquêter sur l’incident. La police soutient que Alqian résisté à son arrestation et a attaqué les officiers quand ils lui ont demandé ses papiers.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...